Clarins, un exemple RSE ?

clarins exemple rse - SocialMag
  • Publié le: dimanche 22 novembre 2020

Est-il encore nécessaire de présenter Clarins, l ‘un des principaux laboratoires de cosmétiques européens ? L’entreprise qui compte environ 8 500 employés et dont le chiffre d’affaires est estimé à près de 2 milliards d’euros, se veut être un exemple RSE et espère recevoir la certification B Corp d’ici 2023.

Depuis sa création en 1954, la société française de cosmétiques Clarins semble être un exemple à suivre en terme d’éthique éco-responsable. Christian Courti-Clarins, président du comité de surveillance du groupe familial et fils du fondateur, confie ainsi à nos confrères de Paris Match ; « Nous avons cultivé la responsabilité sociale et environnementale bien avant qu’elle n’existe. »

L’amour des plantes

Spécialisé dans les plantes, la marque se veut respectueuse de la biodiversité. « Parce que tous nos soins reposent sur les plantes, nous savons ce que nous devons aux hommes et à la nature. Nous avons toujours su que nous avions cette responsabilité de les protéger et d’en prendre soin. », a déclaré Virginie Courtin-Clarins, petite fille du patriarche. S’il s’agit du « fil rouge de l’histoire de la maison », c’est devenu leur promesse RSE : « Prendre soin des personnes et prendre soin de la planète. »

Jacques Courtin-Clarins, le fondateur de Clarins, qui a toujours aimé créer des huiles essentielles à partir de plantes (plus particulièrement de la région des Alpes), a donné le goût de la main verte à ses successeurs. Cette année, la marque a commencé à cultiver ses propres herbes au sein même de la ferme Clarins, 100% bio, dans les Alpes françaises. 10 hectares à plus de 1 400 mètres d’altitude pour cet espace directement inspiré de la permaculture. Depuis, la traçabilité et la production sont contrôlées et transparentes.

Un respect de la nature récompensé ?

En ce sens, l’entreprise avant-gardiste a, par exemple, interdit l’usage des sacs en plastique et a créé une cellule « développement durable », et ce dès 1998, bien avant leurs confrères qui se sont engagés au fil des années. Mais Clarins ne s’est pas arrêtée là en terme d’innovation éco-responsable : le 28 octobre 2020, l’entreprise a mis en place un système rechargeable sur deux de ses produits phares. Diminuant les déchets et entraînant une baisse du prix de 20%, Clarins ne cesse de se renouveler tout en gardant ses valeurs.

D’ailleurs la marque s’est engagée à ce que la totalité de son catalogue de soins soit recyclable d’ici 2025. Une avancée considérable puisque 63% des emballage Clarins sont constitués de verre et de carton. « Nous atteindrons à la fin de l’année la neutralité carbone et nous nous engageons à baisser de 30% notre empreinte carbone dans les cinq ans à venir. », clame Virginie Courtin-Clarins, qui espère recevoir la certification B Corp d’ici 2023. Un label très prisé, que seules les entreprises capables de démontrer leur engagement et leur impact dans leur mission RSE.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

le Coin ESS

  • La RSE, une idée neuve en Arabie Saoudite

    L’Arabie Saoudite est confrontée à trois grands défis : diversifier son économie, offrir des opportunités d’emplois à un nombre croissant de diplômés, et maintenir la cohésion sociale et la stabilité dans le pays. Le gouvernement saoudien, pour répondre à ces