Pollution : deux satellites vont surveiller la Terre

  • Publié le: mardi 29 décembre 2015

Le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES) a présenté début décembre deux nouveaux satellites qui seront lancés dans l’espace pour surveiller l’évolution de notre atmosphère. Ces anges-gardiens auront pour tâche de mesurer la pollution et d’aider les chercheurs à mieux comprendre les gaz à effet de serre.

Ils se nomment Merlin et Microcarb et seront lancés dans l’espace en 2020. Les deux satellites du CNES seront envoyés en orbite autour de la Terre afin d’apporter aux chercheurs les données qui leur manquent pour bien analyser les effets des gaz polluants, et surtout réussir à déterminer leurs sources. Merlin aura pour but d’observer les cycles du méthane à la surface de la planète. Le méthane est le deuxième gaz à effet de serre le plus polluant, il est donc crucial de connaître précisément toutes ses sources d’émission, qu’elles soient liées à l’activité humaine ou d’origine naturelle. De son côté, Microcarb servira à mesurer les émissions de dioxyde de carbone.

Ces sentinelles de l’espace seront particulièrement utiles pour mesurer les conséquences des mesures prises lors de la COP 21. Ils permettront de dresser une cartographie précise des gaz à effet de serre et ainsi mieux comprendre les mécanismes du changement climatique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A venir

  • No Events

Le Coin RSE

  • Dieselgate : un sommet du diesel avec peu d’engagements

    Le 2 août dernier, le gouvernement allemand organisait un sommet du diesel, réunissant autour de la table les principaux constructeurs automobiles allemands. Le but : mettre en place des mesures plus contraignantes pour diminuer la pollution des véhicules. Mais le

le Coin ESS

  • La RATP émet son premier Green Bond

    La RATP vient tout juste d’émettre son premier Green Bond, un moyen pour la société de lever 500 millions d’euros pour accompagner ses projets de développement dans le cadre de la transition énergétique. Jeudi dernier, la Régie Autonome des Transports