Michael Reza Pacha et Help Our Kids soutiennent les enfants de la guerre

  • Publié le: mercredi 25 avril 2018

Michael Reza Pacha est le président de la célèbre ONG monégasque Help Our Kids, visant à soutenir les enfants qui subissent les conflits armés à travers le monde. Pour aider ces enfants victimes de la guerre, l’association fournit une aide humanitaire d’urgence, mais surtout un accompagnement éducatif sur le long terme.

Ces dernières semaines, le conflit syrien a connu une triste escalade de la violence, dont les populations ont été, comme toujours, les premières victimes. Parmi elles, le sort des enfants est d’autant plus dramatique qu’ils sont souvent laissés à eux même après la disparition de leurs parents.

Cette fragilité ne peut pas nous laisser indifférents, et plusieurs ONG ont profité de la trêve humanitaire négociée par l’ONU, afin de leur apporter une aide minimum. C’est le cas de l’organisation de Michael Reza Pacha, Help Our Kids qui a répondu présente à ce défi en apportant des vivres et médicaments sur place.

La fondation Help Our Kids a été lancée à Monaco, en 2010, sous le parrainage de S.A. le Prince Albert II de Monaco. Son objectif est de soutenir les enfants victimes de la guerre. Si le soutien logistique ponctuel, lors de crises humanitaires fait partie de ses prérogatives, cet organisme se démarque par une vision sur le long terme et un accompagnement individuel des enfants qu’il soutient.

L’accompagnement éducatif est ainsi au cœur de la mission que s’est fixée Help Our Kids. Pour ce faire, l’ONG finance différents projets à travers le monde, dans plusieurs pays. Elle a notamment crée une école en Irak, qui accueille désormais plus de 1200 élèves et dont elle gère également l’entretien et le fonctionnement.

Autre continent, autre conflit : les enfants népalais subissent aussi la guerre des adultes. Help Our Kids a fondé une crèche au Népal, qui peut accueillir 58 enfants et dont elle finance aussi le fonctionnement.

Les enfants sont toujours les premières victimes de la guerre. Ils représentent surtout l’avenir et le sort qui leur est réservé pendant ces conflits conditionne le fait que les enfants d’aujourd’hui feront les guerres de demain… Ou pas, s’ils bénéficient d’une éducation de qualité et de réelles opportunités pour construire dignement leurs vies.

Voilà le principal pari de l’association présidée par Michael Reza Pacha

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Coin RSE

le Coin ESS

  • SoUse : l’économie participative a son moteur de recherche

    Grâce au financement de la Maif, le moteur de recherche SoUse a été lancé il y a quelques mois. Son but : rendre plus visible les acteurs de l’économie participative et circulaire afin de mieux accompagner les clients dans leurs recherches.