Help Our Kids : une deuxième chance pour les enfants de la guerre

  • Publié le: vendredi 10 novembre 2017

L’ONG monégasque Help Our Kids, présidée par Michael Reza Pacha, s’est donnée pour objectif de soutenir les enfants et les familles monoparentales en zones de guerre. Focus sur une association pas comme les autres.

Aussi injuste que cela puisse paraitre, les enfants sont souvent les premières victimes des conflits armés, qui opposent les adultes à travers le monde : perte de leurs proches, de leurs parents, de leurs familles, violence quotidienne, problèmes d’alimentation et d’accès aux soins, et bien sûr, absence d’éducation scolaire. Les drames qu’ils vivent sont innombrables.

Et quand les enfants ne sont pas directement embringués pour servir de chair à canon comme enfants-soldats, ils finissent malgré tout par payer les comportements belliqueux des grandes personnes.

Afin de répondre à ces drames, l’ONG Help Our Kids a été fondée sur le Rocher en 2010. Parrainée par le Prince Albert de Monaco, l’association cherche à aider ces enfants rendus vulnérables par les atrocités des conflits.

Les bénévoles de Help Our Kids partent d’un principe simple : la meilleure manière pour qu’un enfant ait une chance de refaire sa vie, et de guérir des plaies de la guerre, est de recevoir une éducation de qualité, qui lui offrira l’opportunité de devenir autonome.

Help Our Kids a ainsi financé la construction d’une école en Irak, qui accueille 1’200 enfants. L’organisme assure également le fonctionnement d’une crèche au Népal, dans laquelle 58 enfants sont pris en charge.

L’ONG finance donc les coûts de construction d’espaces éducatifs, mais aussi et surtout leurs frais de fonctionnement. Et ce dans plusieurs zones de conflit. Le tout avec une approche qui se veut avant tout personnalisée : l’objectif principal de l’ONG est d’accompagner chaque enfant sur le long-terme.

Tout au long de l’année, Help Our Kids récolte des fonds et sensibilise le public à travers différentes opérations, dont les weekends de gala, organisés à Abou Dabi sous le patronage du Prince Albert de Monaco, ainsi que du ministre émirati, Sheik Nahayan bin Mabarak al Nahayan.

Les équipes de Help Our Kids sont aujourd’hui actives en Arménie, en Irak, au Liban, en Iran et au Népal. L’association a pour objectif de continuer son développement sur d’autres territoires touchés par la guerre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Coin RSE

le Coin ESS

  • SoUse : l’économie participative a son moteur de recherche

    Grâce au financement de la Maif, le moteur de recherche SoUse a été lancé il y a quelques mois. Son but : rendre plus visible les acteurs de l’économie participative et circulaire afin de mieux accompagner les clients dans leurs recherches.