Alimentation : les fruits et légumes bio pas toujours moins chers au supermarché

alimentation fruits legumes bio pas toujours moins chers supermarche - SocialMag
  • Publié le: mercredi 30 décembre 2020

Selon une étude de la CLCV (l’Association nationale de défense des consommateurs et usagers) parue le lundi 14 décembre 2020, les fruits et légumes biologiques ne seraient pas moins chers dans un supermarché qu’ailleurs, contrairement aux postulats souvent présentés par les magasins de grande distribution pour faire leur promotion.

Les fruits et légumes bio, moins chers au supermarchés ? Pas si sûr.

L’étude est basée sur 370 relevés établis par des militants de l’association CLCV, réalisée entre le 17 et le 28 octobre 2020 dans 370 points de vente ( 290 en hypers/supermarchés et 80 en magasins spécialisés dans le bio) et répartis dans 34 départements français.

« Les fruits et légumes biologiques de notre enquête se révèlent en moyenne aussi chers en grandes et moyennes surfaces (GMS) que dans les magasins spécialisés bio », peut-on lire dans l’article. Les résultats établissent une moyenne de prix de 3,71 euros le kilo en moyenne pour les fruits et légumes bio en grande surface, contre 3,48 euros dans les magasins spécialisés bio.

« Les GMS ne semblent donc pas forcément être les plus intéressantes pour acheter des fruits et légumes bio. Nous recommandons aux consommateurs de comparer les prix au kilo et de privilégier la vente en circuits courts, qui réduit les intermédiaires et les marges et donc souvent les prix de vente », développe la CLCV.

Des chiffres contestés par la FCD

Ce constat établi par l’association de consommateurs a été rapidement contestée par le FCD, la Fédération du commerce et de la distribution, pour qui « l’absence d’écart de prix entre la grande distribution et le commerce spécialisé reste à démontrer sur un échantillon représentatif ».

Elle met toutefois en avant « des surcoûts spécifiques à la grande distribution », liés notamment à la « séparation du conventionnel et du bio ».

Selon le baromètre 2019 de l’Agence bio, plus de 9 français sur 10 déclarent avoir consommé des produits biologiques et près des trois quarts mangent bio régulièrement (au moins une fois par mois). Mais pour 80% des consommateurs qui n’en achètent pas, c’est le prix qui en est le principal frein.

Pour conclure, la CLCV interpelle les pouvoirs publics sur « la nécessité de rendre plus accessibles à tous les produits issus de l’agriculture biologique et demande plus de transparence sur la construction de leur prix. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

le Coin ESS

  • La RSE, une idée neuve en Arabie Saoudite

    L’Arabie Saoudite est confrontée à trois grands défis : diversifier son économie, offrir des opportunités d’emplois à un nombre croissant de diplômés, et maintenir la cohésion sociale et la stabilité dans le pays. Le gouvernement saoudien, pour répondre à ces