Et si les hirondelles ne faisaient plus le printemps ?

hirondelles ne faisaient plus printemps - SocialMag
  • Publié le: vendredi 28 février 2020

Depuis environ deux décennies les hirondelles sont en voie d’extinction. Depuis ce laps de temps, environ 80% d’entre elles ont disparu et plus d’un million d’autres espèces d’oiseaux sont par ailleurs menacées. Un fléau dû au changement climatique mais aussi et surtout à la disparition de leur habitat naturel.

Les hirondelles sont une espèce protégée/ Mais le changement progressif de l’environnement et de tout un éco-système, qui permet leur survie, contribue à la diminution de leur nombre. « Les hirondelles ne trouvent pas forcément d’endroit où faire des nids. Maintenant on a des maisons fermées donc elles ne peuvent plus entrer et faire des nids comme elles faisaient avant dans les granges (…) C’est pour ça qu’on sensibilise aux nids d’hirondelles », explique Malaury Crepin, chargée de mission dans la Fédération des chasseurs de l’Oise.

Dans ce département, les enfants sont sensibilisés à la question de la protection de l’environnement, à la disparition des hirondelles et apprennent, au moyen de divers ateliers, à créer des nichoirs pour ces oiseaux.

Un habitat insuffisant pour leur survie à long terme

Ce constat de la disparition des hirondelles se vérifie partout en France. En Alsace, le printemps 2019, avait été particulièrement froid et les hirondelles désertaient la région. « Tous les ornithologues ont constaté que moins d’hirondelles sont venues cette année. En dessous de douze degrés, les insectes ne volent pas, donc elles ne trouvent rien à manger. En une journée, elles retraversent les Alpes et repartent en Italie », expliquait François Kwast, à nos confrères de France 3 en juin 2019.

Ce nonagénaire militant pour la Ligue de Protection des Oiseaux, a commencé en 1957 à installer des nids pour hirondelles tout autours de sa maison et dans son jardin, puis dans les rues de sa ville de Sierentz. Malheureusement, beaucoup de ses installations demeuraient vides.

Changement climatique, pesticides tuant les insectes (seule nourriture des hirondelles), choix des propriétaires de retirer les nids des murs de leurs maisons (malgré 2 000 euros d’amendes auxquels ils s’exposent), manque de boue… Autant de raisons qui menacent cette espèce de totalement disparaître…

Mais les hirondelles sont loin d’être les seules menacées : « un million d’espèces animales et végétales va disparaître en quelques années. Un million sur sept millions, c’est énorme, c’est incroyable » expose Henri Jenn, fondateur de la LPO Alsace et président du Centre d’Initiation à la nature et à l’environnement. Un rapport de la Plateforme intergouvernementale sur la biodiversité et les services éco-systèmiques, établi par 145 experts issus de 50 pays différents et publié le 6 mai 2019, avait conclu à ces chiffres vertigineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

le Coin ESS

  • Le financement participatif progresse en France

    D’après le dernier bilan de l’association Financement Participatif France, la finance responsable progresse en France. Les investisseurs français ont encore été plus nombreux en 2019 à y adhérer. Un élan qui s’explique en partie par l’engouement autour des énergies renouvelables.