2022 : l’année des records de chaleurs selon Météo-France

2022 records chaleurs meteo france - SocialMag
  • Publié le: dimanche 22 janvier 2023

Début janvier, Météo-France a confirmé que l’année 2022 avait atteint des records de chaleur sans précédent, avec une moyenne de 14,5 degrés. Un « symptôme du changement climatique », selon ces spécialistes.

« L’année 2022 est bien la plus chaude jamais mesurée en France métropolitaine, avec 14,5 degrés de température moyenne annuelle », a annoncé Météo-France, qui qualifie ce record de « symptôme du changement climatique ».

Sans précédent

« 2022 se classe au premier rang de puis le début des relevés en 1900, très loin devant 2020 qui détenait jusqu’à présent le record, avec 14,07°C », a déclaré Météo-France. « C’est un grand bond »,a déclaré Christine Berne, climatologue à Météo-France.

« Depuis 2014, toutes les années ont été supérieures à la normale, à l’exception de 2021 et 2016 », précise Christine Berne.

Selon le site Météo-France, « l’ensemble du pays est concerné » par ce record de chaleur, à l’exception de « l’Île de France où 2022 se classe en 2e position ». « L’année a été la plus ensoleillée sur la moité Nord depuis le début des relevés, avec notamment des records très inhabituels à Paris, Nancy ou encore Brest », précise encore Christine Berne.

La France a connu le deuxième Noël le plus chaud de son histoire ; avec 18,6°C à Strasbourg et 20°C à Marseille, le 31 décembre a été la journée la plus anormalement chaude de l’année avec des températures 8,3°C au-dessus des normales saisonnières.

« L’accumulation de ces records s’inscrit pleinement dans la tendance du réchauffement climatique. Il y a toujours eu des phénomènes exceptionnels et des pics avant, mais la répétition, particulièrement durant cette année 2022 », déclarait François Gourand, météorologue à Météo-France auprès de nos confrères chez Libération, en décembre.

Se préparer aux catastrophes naturelles

« 2022 est un exemple emblématique d’une année marquée par le changement climatique », souligne Christine Berne.

Cette année a aussi été « exceptionnelle » en terme de sécheresse. « Un déficit pluviomètre record de quelque 25 % depuis le début des relevés en 1959 », a en effet été enregistré par le site Météo-France.

« Incendies monstrueux en Gironde, canicules marines en Méditerranée, gel tardif début avril, tornade dans les Hauts de France, crues dans le Sud-Ouest, orage brutal et meurtrier en Corse, inondations en Guadeloupe, cyclones à la Réunion… ». L’année 2022 marque un tournant lié au réchauffement climatique. « Il ne faut pas se laisser endormir par la douceur hivernale. Il faut rester conscients et penser aux canicules, à la surmortalité, aux incendies… Ce sont les vraies conséquences de cette année la plus chaude », conclut Christine Berne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Les entreprises veulent réduire leur empreinte carbone

    Face à l’urgence climatique, les entreprises prennent conscience de leur rôle crucial dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre. De grandes entreprises multinationales aux startups innovantes, de nombreuses organisations adoptent des initiatives visant à réduire leur

le Coin ESS