France : bilan pour la route solaire

  • Publié le: dimanche 21 juillet 2019

Depuis deux ans, le département de l’Orne testait une route solaire. L’expérience touche à sa fin, et le bilan est très mitigé. Mais depuis, la technologie a continué à progressé, et l’idée d’une route autonome en énergie continue de faire son chemin.

En 2016, Ségolène Royal, alors en charge du ministère de la transition écologique, avait fait le déplacement dans l’Orne pour inaugurer le premier tronçon de route solaire en France. Le but était d’expérimenter une portion de route d’un kilomètre, recouverte avec des panneaux photovoltaïques. Cette technologie, développée par l’entreprise Wattway, devait assurer l’autonomie énergétique des équipements routiers.

Deux ans après ce lancement, l’expérience est arrivée en fin de parcours. Et le bilan est clair : l’installation n’a pas tenu ses promesses. Alain Pelleray, le directeur de cabinet du président du conseil départemental, a commenté le projet : “Au fil du temps, on s’est rendu compte que sur un plan économique, financier, en termes de production d’électricité, c’était un échec.” En cause : la production d’électricité n’a pas été aussi importante que prévue (229 MWh contre les 642 MWh estimés au départ). La vente de l’électricité à EDF n’a donc généré que 8 000 euros, au lieu de 22 000 euros sur lesquels comptait le département. Les panneaux photovoltaïques se sont rapidement détériorés, et leur rendement n’a pas été au niveau des estimations.

Mais cet échec ne décourage pas le département de l’Orne qui souhaite poursuivre l’expérience, avec une nouvelle installation, plus modeste, de 100 mètres seulement. L’entreprise Colas installera des panneaux solaires nouvelle génération, plus robustes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

le Coin ESS

  • La finance verte se porte bien en France

    Le ministre de l’économie Bruno Le Maire a initié un nouveau projet de promotion de la finance durable. Le 2 juillet dernier, il a réuni les principaux acteurs du marché pour définir les futurs engagements du secteur. Cette nouvelle impulsion