France : vers un moratoire sur les zones commerciales en périphérie des villes

france moratoire zones commerciales peripherie villes - Social Mag
  • Publié le: vendredi 17 juillet 2020

C’est l’une des premières prises de position forte de la nouvelle ministre de la transition énergétique Barbara Pompili : elle vient d’annoncer un moratoire pour interdire (ou fortement limiter) la création de nouvelles zones commerciales à la périphérie des villes. C’était une des propositions de la Convention Citoyenne sur le Climat.

Certes, les premières réactions gouvernementales aux 149 propositions de la Convention Citoyenne sur le Climat avaient de quoi laisser perplexe. Entre veto présidentiel et déclarations de ministre sur l’impossibilité de mettre en place certaines mesures, presque une dizaine de ces propositions semblaient d’emblée destinées à passer à la trappe.

Les zones commerciales en périphérie : une absurdité au regard de la transition énergétique

Mais sur la question des zones commerciales en périphérie des villes, les citoyens semblent avoir été écoutés. Ils réclamaient ainsi un moratoire sur cette question brûlante, mêlant écologie et urbanisme. Car ces gigantesques complexes commerciaux occupent le plus souvent des espaces naturels, avec un effet désastreux sur les écosystèmes et les sols.

Ces zones sont par ailleurs le plus souvent accessibles exclusivement en voiture, encourageant un modèle de développement obsolète face à l’urgence climatique. Elles accélèrent par ailleurs la désertification des centre-villes, et la fermeture des petits commerces. Plus globalement encore, ces zones sont souvent confisquées par des multinationales produisant aux quatre coins du monde, avec des bilans humains et carbone plus que discutables.

Le gouvernement annonce un moratoire sur le sujet

Elles représentent également une spécificité française,du moins en Europe : la France y est, de loin, le pays comportant les plus de ces zones commerciales. Dans les années 2000, 4 millions de mètres carrés de centre commerciaux sortaient de terre chaque année – l’équivalent, en surface, de 40 000 petits commerces de centre-ville !

Ce jeudi 16 juillet 2020, la nouvelle ministre de la transition énergétique, Barbara Pompili, peu de temps après son intronisation, a donc annoncé ce fameux moratoire. L’objectif est de limiter, voire d’interdire, la prolifération de ces zones.

“C’est très important de mettre un coup d’arrêt et de dire ‘on arrête’ avec ces centres commerciaux qui ne riment à rien, qui prennent de l’espace qui participent à l’artificialisation et qui tuent les centre-villes” , a ainsi déclaré Barbara Pompili. Reste à espérer que ce moratoire produira des effets concrets, dès que possible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

le Coin ESS

  • La RSE, une idée neuve en Arabie Saoudite

    L’Arabie Saoudite est confrontée à trois grands défis : diversifier son économie, offrir des opportunités d’emplois à un nombre croissant de diplômés, et maintenir la cohésion sociale et la stabilité dans le pays. Le gouvernement saoudien, pour répondre à ces