Le Bitcoin, mauvais pour le climat ?

bitcoin mauvais pour climat - SocialMag
  • Publié le: lundi 15 mars 2021

Selon Bill Gates, le Bitcoin « n’est pas bon pour le climat ». Le milliardaire américain est persuadé que la cryptomonnaie « consomme plus d’électricité par transaction que n’importe quel autre moyen de paiement » et laisserait, de fait, une empreinte carbone particulièrement critique pour l’environnement. Une idée que tout le monde ne partage pas…

Le cours du Bitcoin a triplé de valeur sur les trois derniers mois et la cryptomonnaie a atteint, samedi 13 mars 2021, un nouveau record en dépassant la barre des 60 000 dollars (il n’en valait que 20 000 en décembre 2020).

Chaque transaction en Bitcoin est particulièrement énergivore…

 

C’est dans ce contexte économique que Bill Gates, fondateur de Microsoft, a exprimé son inquiétude pour l’écologie, le 9 mars dernier lors d’une interview donnée au New York Times. Selon lui : « Le réseau Bitcoin utilise plus d’électricité par transaction que toute autre méthode de paiement connue de l’humanité, et ce n’est dont pas une très bonne chose pour le climat ».

Selon Alex de Vries, spécialiste des données à la Banque néerlandaise, chaque transaction en bitcoins génère effectivement en moyenne 300 kilogrammes de dioxyde de carbone, soit l’équivalent de l’empreinte carbone produite par environ 750 000 cartes Visa. Et si tous les experts ne sont pas d’accord sur l’ampleur exacte de l’empreinte réelle carbone d’une transaction par Bitcoin, tous s’accordent à dire qu’elle est importante.

Mais…

 

Pour autant, Bill Gates ne s’est pas dit fondamentalement opposé au principe de Bitcoin, plus inquiet en réalité de l’impact carbone que le concept lui-même. « Si c’est de l’électricité verte et que ça ne mobilise pas des ressources utilisables pour d’autres choses, au final, vous savez, ça peut peut être aller », a-t-il conclu lors de son interview.

Encore plus optimiste, Laurent Bénichou, Head of BlockChain chez AXA, et intervenant à HEC Polytechnique dans le domaine des cryptomonnaies, écrit dans son rapport intitulé Bitcoin, un cadeau pour l’environnement : « Le Bitcoin est une valeur résistante à la censure. Non seulement il empêche les instances dirigeantes de perturber une économie libre, mais il protège les citoyens dans leurs droits de propriété et leurs libertés individuelles. Il apparaît donc comme une proposition d’amélioration pertinente de notre système monétaire actuel… et une bonne option pour sauver l’environnement économique de nos enfants. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

le Coin ESS