ClearFashion : vers une mode vestimentaire plus éthique

clearfashion mode vestimentaire plus ethique - SocialMag
  • Publié le: vendredi 13 septembre 2019

Une étude a récemment révélé que les Français sont de plus en plus sensibles à la mode écoresponsable. C’est dans ce contexte que Rym Trabelsi et Marguerite Dorangeon ont lancé une application qui permet d’évaluer l’éthique de certaines marques de vêtements et d’en pousser d’autres à se mettre au vert.

Il semblerait que la tendance 2019 soit à l’éco-responsabilité. Yuka et FoodAdvisor ont été les premières innovations mobiles à permettre aux consommateurs de faciliter leur démarche éco-citoyenne pour l’environnement. Après l’alimentaire et les cosmétiques, c’est au tour de la mode vestimentaire d’être passée au scanner.

Selon une étude réalisée par l’Institut français de la mode et le salon Première vision, 46% des Français ont acheté un produit de mode éco-responsable en 2019. L’application ClearFashion, lancée le 10 septembre 2019 par la start-up Clothparency, va donc permettre de scruter les modes de production de plus de 70 marques. Des plus grands noms aux griffes les moins connues, elle procédera selon quatre critères : l’environnement, l’humain, la santé et les animaux.

Chaque thématique sera notée entre 0 et 100 et sera assortie d’un code couleur entre vert et rouge.

48 heures seulement après son lancement, l’application avait été téléchargée plus de 4 000 fois par des usagers.

Ce que le scanner voit…

Les deux co-fondatrices, Rym Trabelsi et Marguerite Dorangeon ont mis un an à finaliser le projet. « On s’est rendu compte que c’était très difficile d’avoir des informations sur la façon dont nos vêtements étaient produits et ce qu’ils contenaient. Et dans le secteur de la mode, les marques restaient très opaques à ce sujet. On a voulu démocratiser l’accès à ces informations », explique Rym Trabelsi, diplômée d’AgroParisTech.

Selon, les deux jeunes femmes de 25 ans, il est évident que « le mieux c’est de moins acheter ou de choisir de la seconde main, mais il est impossible d’arrêter complètement d’acheter des vêtements neufs ». Mais du neuf responsable ! C’est dans cette optique qu’elles ont développé leur application.

…et comment il permet d’éco-consommer

L’autre objectif est de mettre les marques sous pression pour qu’elle réévaluent leur conception des articles. « Plus nous aurons d’utilisateurs, plus les marques seront obligées d’assimiler cette exigence de transparence », précisent-elles.

Si les marques ne communiquent pas sur leurs méthodes de conception, l’application se charge de noter faiblement l’enseigne. C’est ainsi que Diesel, Chanel et Naf Naf ont été recalé dans la notation, parce que les groupes n’avaient pas communiqué de données à leurs sujets.

Pour rappel, la mode est la seconde industrie la plus polluante du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Le congé parental commence à s’imposer

    Les entreprises françaises sont de plus en plus nombreuses à déployer le principe de congé parental généralisé aux deux parents. Une initiative qui prend de l’avance sur les dispositions légales, et qui vise à favoriser l’égalité hommes-femmes en entreprise. En

le Coin ESS

  • 10 milliards de dollars pour le Fonds Vert

    Malgré le retrait des Etats-Unis de l’Accord de Paris, le Fonds Vert mis en place pour financer la transition énergétique mondiale aura bien la somme promise. Il sera doté de près de dix milliards de dollars. “Objectif atteint ! Grâce