Une consommation plus éthique grâce à une application mobile

consommation plus ethique grace application mobile - SocialMag
  • Publié le: vendredi 6 septembre 2019

L’application mobile EthicAdvisor, propose aux utilisateurs de s’intéresser à l’impact social et environnemental des produits qu’ils veulent consommer.

Santé, social et planète. Voici les trois axes sur lesquels s’appuie EthicAdvisor dans sa notation électronique des produits de consommation. Lancée officiellement en novembre 2018, l’application mobile regroupe déjà plus de 4 500 utilisateurs et compte près de 15 000 visites mensuelles sur le site internet. « Chaque mois, on observe 20% de croissance du nombre de téléchargement et de visites », s’enthousiasme Eric Taillard, le cofondateur et CEO de la startup.

Loin des douze millions d’utilisateurs qui se servent actuellement de sa cousine Yuka, l’application star qui référence les qualités nutritionnelles d’un aliment, EthicAdvisor se veut plus complète et écoresponsable.

Pour un réel impact social et environnemental

En effet, cette application permet de scanner avec son mobile toutes sortes de produits de consommation, de l’alimentation à la mode, en passant par les loisirs ou encore la petite enfance. Une note est alors attribuée au produit selon une soixantaine de critères éthiques dont les valeurs essentielles se basent sur la santé, le social et la planète.

Des fonctionnalités permettent aussi de prendre conscience de l’impact du produit sur la santé. La composition d’abords, puis les apports nutritionnels et caloriques qui se transforment en nombre de kilomètres à parcourir pour les éliminer. « Sur le plan santé, Yuka apporte déjà une belle réponse, mais je voulais plus de vision sur l’impact social et environnemental des produits pour enrichir l’acte d’achat au delà du rapport qualité/prix/esthétique », explique Eric Taillard.

Courant septembre 2019, les utilisateurs pourront disposer d’informations complémentaires sur l’utilisation du plastique ou l’égalité salariale dans l’entreprise qui commercialise le produit, ou sur un label bio en particulier.

L’application se sert d’Open Food Facts, une base de données collaborative des produits alimentaires du monde entier.

Plus de 90 marques responsables, le plus souvent des start-up, jouent les partenaires de cette application éthique. « Si vous scannez du Nutella, évidemment, on va vous dire que c’est mauvais. On montre les méchants mais on a aussi beaucoup de plaisir à mettre en avant les gentils », taquine le PDG du logiciel.

Stop au Greenwashing !

La starup, qui regroupe une équipe de six personnes, reçoit une commission chaque fois qu’un utilisateur visite le site d’une des 90 sociétés retenues par Eric Taillard. Un modèle d’affiliation efficace qui lui a permis d’être sollicité par de nombreux grands groupes. Mais le jeune entrepreneur les a repoussé… « Certaines entreprises ont lancé une gamme de produits éthiques, mais cela ne représente qu’1% de leur production…notre premier ennemi est le greenwashing », conclut-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Le congé parental commence à s’imposer

    Les entreprises françaises sont de plus en plus nombreuses à déployer le principe de congé parental généralisé aux deux parents. Une initiative qui prend de l’avance sur les dispositions légales, et qui vise à favoriser l’égalité hommes-femmes en entreprise. En

le Coin ESS

  • 10 milliards de dollars pour le Fonds Vert

    Malgré le retrait des Etats-Unis de l’Accord de Paris, le Fonds Vert mis en place pour financer la transition énergétique mondiale aura bien la somme promise. Il sera doté de près de dix milliards de dollars. “Objectif atteint ! Grâce