Nice : vers un littoral écolo

nice vers littoral ecolo - SocialMag
  • Publié le: mardi 12 octobre 2021

La ville de Nice a le projet de faire de son port « le pionnier dans la lutte de la pollution atmosphérique ». Création d’une aire marine protégée, suppression du plastique jetable, quai entièrement piéton, la métropole veut transformer son littoral. Une série de mesure qui devrait voit voir le jour au plus tard à l’horizon 2024.

Le 10 septembre 2021, la métropole Nice Côte d’Azur a exposé en conférence de presse son « plan d’action pour protéger sa façade maritime naturelle ». Ce projet urbain s’inscrit dans la continuité du plan « climat air énergie » et dans la préservation de la biodiversité. Paola Furla, une enseignante et chercheuse avait affirmé à nos confrères chez 20 Minutes le 9 septembre dernier : « les villes côtières ont un rôle à jouer ».

« Face aux urgences environnementales et climatiques, il est temps de franchir une nouvelles étape », a déclaré Christian Estrosi lors de la présentation du plan d’action pour les prochaines années.

Les espaces maritimes repensés

Afin de « protéger la façade naturelle du littoral »,un espace maritime de 87 500 km² entre l’aéroport et le Cap de Nice et en accord entre la France, l’Italie et Monaco, devrait être mis en place pour la protection des dauphins et des baleines.

« A l’intérieur de cette aire, on va intégrer une zone d’adhésion avec une réglementation plus souple pour revaloriser la pêche artisanale et durable et faire des pêcheurs , des acteurs de la gestion efficiente de ce périmètre protégé », a développé Christian Estrosi. Les récoltes de pêche intégreront les circuits-courts du plan alimentaire territorial de la métropole dans le but de « manger local et mieux, pour notre santé et celle des océans ».

Une criée « typique des ports méditerranéens », sera aussi construite.

Suppression totale du plastique

« En janvier 2024, j’interdirai la distribution de plastique jetable à toutes les activités commerciales sur le territoire de la métropole », a promis Christian Estrosi. La dernière étape de son programme « éradication du plastique jetable ».

Plus de plastique à usage unique « dans les bâtiments administratifs, dans les marchés publics et les conventions d’occupation du domaine public », précise le maire de Nice avant de rappeler que : « c’est déjà le cas dans les cantines ». D’ici 2023, cette mesure sera étendue aux commerces et à la grande distribution.

Christian Estrosi, assure ne plus vouloir signer « la moindre autorisation d’occupation du domaine public sans la garantie que les sacs, gobelets, couverts, pailles en plastique ne sont plus distribués ».

Une campagne de labellisation « zéro déchet » sera, par ailleurs, lancée en janvier 2022 pour accompagner les commerçants niçois.

La ville qui souhaite « agir sur les principales sources de pollution », a décidé de réduire la rendre complètement piéton la zone du port.

Le président de la métropole et maire de Nice, Christian Estrosi, présentera « autour du 20 septembre prochain un second volet de mesures, sur la partie urbaine de la Métropole. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Panasonic propose la semaine de travail de 4 jours au Japon

    Le conglomérat électronique Panasonic est la dernière grande entreprise japonaise à annoncer une semaine de travail de quatre jours aux employés intéressés. « Nous devons soutenir le bien-être de nos employés« , a déclaré le PDG de Panasonic, Yuki Kusumi, aux investisseurs

le Coin ESS