Selon SFAM, les salariés peu équipés pour un retour au télétravail

  • Publié le: lundi 12 octobre 2020

Les incertitudes liées à la situation sanitaire laissent planer la question d’un retour au télétravail. Pour autant les français sont-ils mieux préparés et enclins à le pratiquer ? Une étude menée par Ipsos pour le cabinet SFAM, courtier en assurance leader européen sur les questions liées à la téléphonie, au multimédia et objets connectés, revient sur cette pratique.

Rappelons les chiffres : au mois de mai dernier, sur les 72% de salariés déclarant travailler, 57% d’entre eux étaient en télétravail. Pour beaucoup d’entre eux, c’était leur première expérimentation en la matière. Plus de 70 % de ces télétravailleurs s’en disaient par ailleurs satisfaits, tant au point de vue de la plus grande autonomie, que de la souplesse et la flexibilité pour effectuer leurs taches quotidiennes. Malgré quelques retours négatifs, notamment sur les problèmes liés au mal de dos ou la coupure parfois mal ressentie avec l’environnement de travail, il semble que le télétravail jouisse d’un écho favorable chez une majorité de salariés. Même si, selon une étude publiée par SFAM, ils ne sont encore guère équipés…

Etude SFAM : les français encore équipés par leurs outils personnels

Pour autant, si la pratique est plébiscitée, encore faut-il avoir les moyens matériels de sa réalisation. Selon une étude SFAM, c’est en effet encore près d’1 français sur 2 qui utilise son installation personnelle pour télétravailler, tout en étant 53% à reconnaitre que ces équipements sont suffisants pour cette tâche.  Concernant les outils numériques collaboratifs, 31% des sondés utilisent déjà la visioconférence, mais 24% déplorent que leurs entreprises ne proposent pas ce type d’outils. Les salariés sont prêts mais les entreprises doivent pouvoir les accompagner dans cette transformation.

Alors, si la situation sanitaire venait à s’aggraver encore et encore, comme semble l’indiquer la tendance actuelle, les entreprises pourraient avoir à proposer à leurs salariés des outils pour (re)vivre cette période de la meilleure des manières. Ce qui, pour le moment, ne semble pas encore être une de leurs top priorités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

le Coin ESS

  • La RSE, une idée neuve en Arabie Saoudite

    L’Arabie Saoudite est confrontée à trois grands défis : diversifier son économie, offrir des opportunités d’emplois à un nombre croissant de diplômés, et maintenir la cohésion sociale et la stabilité dans le pays. Le gouvernement saoudien, pour répondre à ces