Coca-Cola : premier prix pollueur mondiale

coca cola premier prix pollueur mondiale - SocialMag
  • Publié le: mercredi 10 novembre 2021

Pour la troisième année consécutive, Coca-Cola est l’entreprise la plus polluante du monde (devant PepsiCo et Unilever). Pourtant la marque américaine martèle ses engagements visant à réduire le nombre de ses déchets plastiques dans l’environnement.

Le prix du plus grand pollueur du monde vient d’être décerné pour la troisième année consécutive à la firme américaine Coca-Cola !

Plages, forêts, décharges, c’est la marque la plus générée aux quatre coins du monde.

Le plastique, c’est vraiment pas fantastique !

C’est l’ONG Break Free From Plastic, qui récolte chaque année des déchets à travers le monde entier pour établir un classement des entreprises les plus polluantes, qui dénonce une nouvelle fois ce haut du podium.

L’édition 2021 de ce classement publié le 25 octobre dernier, a mobilisé 11 184 bénévoles à travers 45 pays, et précise que sur les 300 000 déchets ramassés, 19 826 déchets plastiques (bouteilles ou morceaux de bouteilles) ont identifiés distinctement comme appartenant à la marque Coca-Cola, (également propriétaire des marques Fanta, Tropico et Sprite)et collectés dans 39 des pays visités.

De pire en pire

Depuis le premier rapport de cette ONG il y a trois ans, le nombre de déchets de la célèbre marque de boissons gazeuses ne cessent d’augmenter.

En 2018, l’ONG avait en effet récolté 9 216 déchets plastiques de la marque américaine, 11 732 en 2019 et 13 834 en 2020.

PepsiCo, célèbre marque rivale de Coca-Cola est deuxième au classement avec 8 231 déchets et Unilever, troisième avec 6 079 déchets.

Un palmarès ho(no)rrifique.

Greenwashing

Deux fois plus de pollution plastique que celles de PepsiCo et Unilever cumulées, d’après le rapport de l’ONG, qui rapporte par ailleurs que Coca-Cola n’a dépensé que 11 millions de dollars pour nettoyer une rivière en 2019, alors que son budget publicitaire s’élevait dans le même temps, à 4 milliards 240 millions de dollars.

Pourtant, le groupe américain indique sur son site Internet que : « La protection de l’environnement est une priorité majeure. Nous nous engageons notamment à permettre la collecte de tous les emballages de nos produits d’ici 2025 afin qu’ils ne finissent pas comme des déchets sauvages ou dans les océans ».

Visiblement, on en est encore loin.

Selon l’ONG : « Les principaux pollueurs de plastique comme Coca-Cola privilégient des dépenses en greenwashing au lieu de reconcevoir l’emballage de leurs produits ».

Par ailleurs, Break Free From Plastic n’omet pas d’épingler les sociétés qui fournissent la matière première à ces gros pollueurs, comme ExxonMobil, Shell, Chevron Phillips, Ineos et Dow. Des fabrications à partir de combustibles fossiles non renouvelables, dénoncées par Break Free From Plastic pour leurs conséquences néfastes et multiples sur la planète.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

le Coin ESS