Unesco : 80 % des fonds marins cartographiés d’ici 2030

unesco 80 fonds marins cartographies dici 2030 - SocialMag
  • Publié le: jeudi 10 février 2022

Jeudi 10 février 2022, lors du sommet sur l’océan, le One Ocean Summit, qui se tient à Brest, l’Unesco s’est engagée à ce qu’au moins 80 % des fonds marins soient cartographiés d’ici à 2030. L’Océan aura aussi sa place dans les programmes scolaires pour 193 États membres d’ici à 2025.

« Seuls 20 % des fonds marins sont cartographiés. Nous devons aller plus loin et mobiliser la communauté internationale pour qu’au moins 80 % des fonds marins soient cartographiés d’ici à 2030 », a annoncé Audrey Azoulay, la directrice générale de l’organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture, lors du sommet sur l’Océan qui se tient jusqu’à ce vendredi 11 février à Brest.

Mieux connaître les fonds marins pour anticiper les dérèglements naturels

Pour atteindre cet objectif, 5 milliards d’euros sont nécessaires, et trois axes envisagés : « la mobilisation d’une flotte de 50 navires dédiée à la cartographie des fonds marins, l’intensification du recours au sonar sur navire autonome et la transmission par les gouvernements et les entreprises des données cartographiques dont ils disposent ».

« Connaître la profondeur et les reliefs des fonds marins est essentiel pour comprendre l’emplacement des failles océaniques, le fonctionnement des courants océaniques et des marées, comme celui du transport des sédiments », a indiqué l’Unesco, qui dirige l’initiative Décennie des sciences océaniques au service du développement durable (2021-2030).

« Ces données contribuent à protéger les populations en anticipant les risques sismiques et les tsunamis, à recenser les sites naturels qu’il convient de sauvegarder, à identifier les ressources halieutiques (en somme, la pêche) pour une exploitation durable, à planifier la construction des infrastructures en mer, ou encore à réagir efficacement aux catastrophes à l’image des marées noires, des accidents aériens ou des naufrages », a expliqué l’agence, pour qui ces données sont nécessaires aussi à anticiper l’évaluation des effets à venir du dérèglement climatique.

L’Océan dans les programmes scolaires

Lors du sommet, l’Unesco a par ailleurs, annoncé que l’éducation à l’océan figurerait dans les programmes scolaires de 193 États membres, d’ici à 2025. Un référentiel commun sera mis à disposition des décideurs publics de contenus pédagogiques.

Stefania Giannini, sous-directrice générale de l’Unesco en charge de l’éducation, a expliqué dans un communiqué que : « Grâce à cette boite à outils, tous les États sont sur un pied d’égalité pour placer rapidement l’océan au cœur des enseignements et accroître les connaissances des élèves dans ce domaine afin qu’ils deviennent des citoyens responsables et engagés ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • La RSE : une priorité pour les entreprises

    Les entreprises ne peuvent plus ignorer les défis environnementaux, sociaux et de gouvernance qui accompagnent leurs activités. C’est pourquoi nombre d’entre elles articulent leur politique autour de la RSE (responsabilité sociétale des entreprises) afin de contribuer aux enjeux du développement

le Coin ESS