Jeunes et entreprises : avis partagé en faveur de l’alternance

  • Publié le: mercredi 9 juin 2021

Porté par l’engouement des jeunes, l’alternance a largement survécu à la crise et affiche des chiffres records. Les entreprises la plébiscitent également : certaines d’entre elles, à l’image d’Hubside.Store ou de Norauto, ouvrent même leurs propres centres de formation en alternance pour bénéficier de talents aux compétences sur-mesure.

L’alternance, dispositif efficace d’insertion

C’est une des bonnes nouvelles économiques du moment : la crise liée à la pandémie de covid-19 n’a pas eu raison de l’alternance. Bien au contraire : selon le ministère du travail, le nombre d’apprentis en 2020 à augmenté de 19%. Un chiffre qui traduit l’engouement des jeunes envers ce dispositif, qui permet une insertion vers l’emploi particulièrement efficace. C’est ce qui ressort d’une étude réalisée par YouGov pour l’Institut supérieur des compétences de demain (Iscod) et Wizbii, plateforme d’aide à l’embauche en alternance des 16-30 ans. D’après cette étude réalisée entre avril 2020 et avril 2021, 77% des alternants ont été embauchés en CDD ou en CDI à l’issue de leur alternance. Alors que l’on aurait pu craindre que la crise sanitaire affecte négativement l’alternance, c’est le contraire qui s’est produit : « Sa popularité est notamment due à la situation sanitaire qui donne aux jeunes l’envie de se plonger pleinement dans le monde du travail », témoigne encore l’étude, dévoilée en mai 2021. Une popularité soutenue par le gouvernement dans le cadre du plan “1 jeune 1 solution”. A la clé, des chiffres records, et une hausse de près de 40% l’an dernier soit près de 500 000 contrats signés, selon le ministère du travail.

Un avis partagé par les entreprises qui y trouvent leur compte

Si l’alternance demeure plébiscitée, c’est aussi parce que des entreprises sont d’avis qu’il s’agit d’un dispositif efficace. Françoise Dobler, responsable du développement de l’alternance à GEM (Grenoble école de management), confirme : « Les entreprises savent ce que l’apprentissage leur apporte. La dynamique de ce modèle était forte avant la crise, elle le restera. » L’étude menée par Yougov pour l’Iscod et Wizbii sur un panel de 517 personnes occupant des fonctions de RH ou de dirigeant va également dans ce sens : 60% des entreprises sont d’avis que l’alternance contribue “à la formation et l’apprentissage des jeunes générations pour les aider à intégrer le monde du travail”. Faut-il voir dans cet engouement l’effet des aides de l’Etat, promptes à soutenir l’alternance? Oui, mais pas seulement. D’après l’étude Yougov, la moitié des entreprises interrogées ont eu recours à l’alternance, et 80% déclarent qu’elles l’auraient fait même sans les aides de l’Etat. Les entreprises de plus de 10 salariés en particulier sont promptes à recruter en alternance : elles sont 60% à l’avoir fait, contre 18% des PME. Pour Vincent Cohas, vice-président de la FFP (Fédération de la formation professionnelle), les bons chiffres de l’alternance malgré la crise ont été rendus possible “par les aides, mais aussi par la volonté des acteurs de la formation, entreprises, branches professionnelles, jeunes… Tout le monde confirme son intérêt pour ce modèle.”

Des centres de formation en entreprise chez Hubside.Store et Norauto

Cet attrait des entreprises pour l’alternance pousse même certaines d’entre elles à se doter de leurs propres centres de formation. Pour Yann Bouvier, chargé de mission au sein de la Fondation innovation pour les apprentissages (FIPA) “Tout part d’une problématique d’emploi”. Certes, les formations externes en apprentissage existent. Mais elles ne rendent pas toujours compte de la spécificité de certains métiers. Certaines entreprises préfèrent alors bénéficier de compétences sur mesure. “Disposer de leur propre centre de formation permet aux entreprises d’avoir un organe de formation à leur main, intégrable à leurs locaux. Elles peuvent faire de l’apprentissage tout en insufflant les valeurs de l’entreprise, les savoir-faire qui lui sont propres…”, abonde encore Yann Bouvier. Cet avis, Hubside.store le partage. Le réseau de boutiques en propre et franchise, spécialisé dans les produits multimédias neufs et reconditionnés vient de lancer Hubside.Store Académie. Cette école d’entreprise propose un parcours d’intégration et de formation en alternance, et recrute 164 alternants pour sa rentrée en 2021-2022. Une approche retenue aussi par Norauto, leader français de l’entretien automobile. “L’alternance nous permet d’accueillir et de former nos futurs talents, tant en atelier qu’en magasin” détaille Cécile Leroy, responsable des ressources humaines Nord-Picardie. C’est une façon idéale pour eux d’acquérir la connaissance produit et la connaissance de l’entreprise ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Panasonic propose la semaine de travail de 4 jours au Japon

    Le conglomérat électronique Panasonic est la dernière grande entreprise japonaise à annoncer une semaine de travail de quatre jours aux employés intéressés. « Nous devons soutenir le bien-être de nos employés« , a déclaré le PDG de Panasonic, Yuki Kusumi, aux investisseurs

le Coin ESS