Le CAC40 ne respecte pas ses engagements climatiques

CAC40 engagements climatiques - Social Mag
  • Publié le: lundi 9 mars 2020

L’association Notre affaire à tous, menée par l’eurodéputé EELV Marie Toussaint, montre qu’aucune des 25 entreprises du CAC40 les plus émettrices de gaz à effet de serre ne respecte ses obligations en matière de vigilance climatique. Le bonnet d’âne est notamment attribué à Air Liquide.

Un pavé dans la mare. A l’heure où les entreprises mettent en avant leur démarche RSE pour soigner leur image de marque, l’association Notre affaire à tous rappelle les grands groupes français à leurs obligations en matière de vigilance climatique.

Aucune des 25 entreprises les plus polluantes du CAC40 « ne respecte la loi »

Le lundi 2 mars, l’association a publié un rapport où elle analyse les démarches environnementales des 25 sociétés du CAC40 les plus émettrices de gaz à effet de serre. Sont concernés des mastodontes de l’énergie (Total, EDF…), de la finance (BNP Paribas, Crédit Agricole, Société générale), de l’industrie (Air liquide, Suez, Schneider Electric…), de la construction (Bouygues), des transports (Air France, Renault, Airbus) ou de l’agro-alimentaire (Carrefour, Danone).

Or, selon Marie Toussaint, eurodéputée Europe Écologie Les Verts (EELV) et co-fondatrice de l’association, “aucune d’entre elles ne respecte la loi, et notamment les obligations de vigilance climatique”.

L’étude s’appuie sur plusieurs textes réglementaires français, notamment une obligation d’action pour prévenir les atteintes à l’environnement et aux droits humains, mais aussi une loi de 2017 qui établit un certain nombre de mesures à suivre pour les entreprises pour qu’elles puissent mesurer, rendre transparentes et réduire leurs atteintes à l’environnement”, toujours selon Marie Toussaint.

« Les entreprises sont assez douées dans le greenwashing »

Par ailleurs, toujours d’après Notre affaire à tous, aucune des entreprises visées ne respectent les directives européennes imposant une transparence sur les outils non financiers des entreprises : “sur le climat, on est complètement à côté de la plaque”, selon Marie Toussaint.

Ce rapport est d’autant plus inquiétant que les entreprises françaises sont régulièrement récompensées, au niveau international, pour leurs engagements climatiques, comme lors de la publication de la dernière A List, par le cabinet CDP. Cela signifierait que les entreprises du reste du monde sont encore plus loin du compte !

“Il y a des problèmes à la fois de transparence et de reporting de leurs activités. Il y aussi des mauvais esprits, des manières de prétendre qu’on agit alors qu’on ne le fait pas. Les entreprises sont assez douées dans le greenwashing”, dénonce Marie Toussaint. Notre affaire à tous a, enfin, désigné un podium des entreprises agissant le moins pour l’environnement : Air Liquide arrive dernier, suivi de Total et de Natixis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

le Coin ESS

  • La RSE, une idée neuve en Arabie Saoudite

    L’Arabie Saoudite est confrontée à trois grands défis : diversifier son économie, offrir des opportunités d’emplois à un nombre croissant de diplômés, et maintenir la cohésion sociale et la stabilité dans le pays. Le gouvernement saoudien, pour répondre à ces