Innovation : au Ghana un entrepreneur recycle les pneus usés pour en faire du carburant

innovation ghana entrepreneur recycle pneus uses pour faire carburant - SocialMag
  • Publié le: jeudi 9 janvier 2020

Au Ghana, un jeune entrepreneur de 29 ans a une la bonne idée de créer du carburant depuis des pneus usés. Une innovation particulièrement importante pour ce pays qui compte des milliers de tonnes de déchets chaque année, dont très peu son recyclés. Un vrai fléau pour l’environnement.

Le Ghana, en Afrique, est réputé pour ses milliers de tonnes de déchets qui jonchent les sols des déchetteries à ciel ouvert. Très peu sont en réalité recyclés, impactant l’environnement de façon considérable.

Parmi les 22 000 tonnes de déchets plastiques produites chaque année, 5% sont recyclées. La plupart des autres déchets sont finalement brûlés.

L’environnement au centre

Une situation catastrophique pour la planète, dont s’inquiète Seth Quansah. En 2015, après avoir effectué des études de chimiste aux États-Unis, il a décidé de fonder sa propre entreprise pour contrer ce phénomène sociétale et environnementale au Ghana. A 29 ans, ce jeune ghanéen s’est donc spécialisé dans la transformation des pneus en carburant, au sein de son entreprise, Alchemy Alternative Energy, basée à Tema. « Ce sont des personnes qui brûlent les pneus pour en récupérer l’acier. », explique Seth Quansah. La petite entreprise soutenue par un mécène Américain, qui emploie 8 employés directement et une autre centaine pour le ramassage des pneus, a déjà reçu plusieurs prix, notamment celui des Nations Unies pour le développement.

Un procédé tout bénef

Le procédé est finalement assez simple, puisqu’il consiste à extraire le pétrole, principale composant du pneu, pour le détourner et en faire du carburant. « Les pneus sont faits à partir de pétrole et il y a une technique, la pyrolyse, qui permet de récupérer le carburant », explique ce jeune PDG auprès de la RTBF.

Il précise par ailleurs que c’est un procédé qui ne dégage pas de fumée, puisque les déchets recyclés ne sont pas brûlés : « Les pneus sont mis dans des citernes et chauffés jusqu’à 300 degrés pendant 7 heures, ce qui permet de les décomposer et de récupérer le carburant ».

Plus d’1,5 million de pneus auraient ainsi été recyclés sur les quatre dernières années.

Du noir de carbone est par ailleurs récupéré, revendu à des entreprises locales et utilisé dans l’agriculture, pour la construction de routes, et de l’acier.

Pourtant, l’entreprise n’est pas soutenue par les autorités selon le jeune PDG et l’EPA (l’agence de protection de l‘environnement) a davantage tendance à taxer plutôt qu’à aider. Mais il garde l’espoir de voir les choses changer. « Dans les années à venir, je veux recycler 200 tonnes de déchets plastiques par jour, et aujourd’hui, nous n’en sommes qu’à 7 tonnes. », déclare finalement Seth Quansah.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

le Coin ESS

  • La RSE, une idée neuve en Arabie Saoudite

    L’Arabie Saoudite est confrontée à trois grands défis : diversifier son économie, offrir des opportunités d’emplois à un nombre croissant de diplômés, et maintenir la cohésion sociale et la stabilité dans le pays. Le gouvernement saoudien, pour répondre à ces