Espagne : les véhicules les plus polluants sont interdits

espagne vehicules polluants interdits - SocialMag
  • Publié le: mardi 7 janvier 2020

Barcelone a interdit la circulation des véhicules les plus polluants intra-muros, une mesure qui devrait permettre de réduire les émissions de dioxyde d’azote de 15%. 50 000 véhicules sont concernés chaque jour.

La ville de Barcelone, en Espagne, a décidé d’interdire aux véhicules les plus polluants de circuler dans la municipalité. Depuis jeudi 2 janvier 2020, les véhicules diesel immatriculés en Espagne avant 2005 ou 2006 et les essences d’avant 2000 n’ont plus le droit de circuler (sauf exception), du lundi au vendredi de 7 heures à 20 heures, et ce dans toute la ville.

Demande d’autorisation

Cette interdiction toucherait environ 50 000 véhicules par jour et devrait permettre la réduction des émissions de dioxyde d’azote d’au moins 15%. La ville de Madrid, capitale espagnole, a de son coté considérablement restreint la circulation dans son centre historique depuis déjà un an. Seuls les résidents et les voitures non polluantes (hybrides et électriques) peuvent y circuler.

A Barcelone, les propriétaires des voitures les plus polluantes peuvent cependant demander à la mairie une autorisation pour circuler en ville une dizaine de jours par an. Quant aux véhicules étrangers à la municipalité, ils auront besoin du même type d’autorisation, délivrée par les équipes municipales, pour pouvoir circuler dans la ville. Sous peine d’une amande d’au moins 100 euros, a prévenu la mairie. Les bus, camions et camionnettes, seront logés à la même enseigne dès 2021.

Barcelone, très polluée

Selon une rapport de 2017 établi par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), la deuxième ville d’Espagne dépasserait le niveau limite de particules fines et de dioxyde de carbone fixé par l’Union Européenne. A Barcelone, 424 personnes en moyenne seraient décédées prématurément chaque année à cause de la pollution entre 2010 et 2017.

A la fin du mois de juillet 2019, la Commission Européenne a saisi la Cour de justice de l’Union Européenne pour presser l’Espagne de se mettre aux normes en matière de qualité de l’air. La maire de Barcelone, Ada Colau, a d’ailleurs émis l’idée d’un péage urbain à l’entrée de la ville, sur l’exemple d’autres villes européennes comme Stockholm, Munich ou encore Milan.

Lille, emboîte le pas

En France, c’est la Métropole de Lille qui devrait interdire les véhicules les plus polluants dans 11 de ses communes, à partir de 2021. Un moyen de réduire la pollution atmosphérique et d’améliorer la qualité de vie de plus d’1,2 million d’habitants. Seront, dans un premier temps, concernés : les véhicules possédant une vignette Crit’air 4 et 5 et non classés, soit 23% de l’ensemble des véhicules circulant dans la métropole lilloise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Nouveaux espaces de travail : Spinoza dresse son bilan

    L’Observatoire Spinoza a publié, fin décembre 2019, une grande étude sur les mutations des espaces de travail. L’étude porte sur les espaces aménagés dans les entreprises, mais aussi sur les nouvelles dynamiques sociales qui s’installent au cœur de l’activité professionnelle.

le Coin ESS

  • Crédit Agricole : un prêt éco-responsable pour Prada

    Le Crédit Agricole vient de signer un prêt d’un nouveau genre avec Prada. La banque française va ainsi prêter 50 millions d’euros à la maison de luxe italienne, selon de nouveaux critères éco-responsables. Il s’agit d’un prêt d’un genre nouveau.