Costa Rica : un train électrique financé par l’ONU

costa rica train electrique finance lonu - SocialMag
  • Publié le: mardi 6 juillet 2021

Les Nations Unies se sont engagées à prêter 250 millions de dollars au Costa Rica pour financer en partie la construction d’une ligne de train électrique. Un geste fort pour l’environnement et l’économie de ce pays.

C’est validé : le Costa Rica recevra donc un prêt de 250 millions du Fonds Vert de l’ONU pour le climat pour aider à la construction d’un train électrique et développer cinq lignes avec 46 stations sur 84 kilomètres.

« Les travaux visent à fournir un système de transport public qui relie un axe principal d’est en ouest de la Grande Région Métropolitaine (GAM) [la vaste zone urbaine qui entoure la capitale du Costa Rica, San José, N.D.L.R.]», a déclaré Elizabeth Briceno, la présidente du Costa Rican Railway Institute (Incofer). Selon le résumé du projet de la GAM, 600 passagers sont attendus par train, soit 200 000 passagers par jour.

Très bon élève

Le gouvernement du Costa Rica se distingue particulièrement des autres pays de la région pour son intérêt pour la préservation de l’environnement. Le pays s’est notamment donné le double objectif d’éliminer les combustibles fossiles d’ici 2050 et de produire l’intégralité de son énergie par des sources propres.

La part des renouvelables dans la production électrique du Costa Rica a atteint 99,78 % en 2020, et, pour la sixième année consécutive, à plus de 98 %, selon les données du Centre de contrôle de l’énergie (CENCE).

Ce projet se veut donc le symbole d’un volontarisme politique en faveur d’un verdissement de l’économie du pays. « Le Fonds vert pour le climat soutient le train électrique (…) Il aura d’énormes avantages pour l’environnement et les utilisateurs, favorisant la décarbonation et l’économie » a déclaré Carlos Alvarado, président du Costa Rica. Lors de son élection, en 2018, ce projet était sa principale promesse.

Quelques millions de dollars pour zéro émissions

Le fonds vert pour le climat, créée par l’ONU en 2010, versera par ailleurs 21,7 millions de dollars pour d’autres travaux liés au projet, notamment la construction de pistes cyclables liées à certaines gares ferroviaires et des améliorations de l’espace publique.

Le coût total de ce projet est estimé à 1,5 milliard de dollars selon le gouvernement. La Banque centraméricaine d’intégration économique devrait apporter 550 millions avec un prêt sur 40 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Panasonic propose la semaine de travail de 4 jours au Japon

    Le conglomérat électronique Panasonic est la dernière grande entreprise japonaise à annoncer une semaine de travail de quatre jours aux employés intéressés. « Nous devons soutenir le bien-être de nos employés« , a déclaré le PDG de Panasonic, Yuki Kusumi, aux investisseurs

le Coin ESS