« Jour du dépassement » : les ressources annuelles de la planète déjà épuisées

jour du depassement ressources annuelles planete epuisees - SocialMag
  • Publié le: mercredi 31 juillet 2019

Au 29 juillet 2019, les ressources naturelles annuelles ont officiellement toutes été épuisées. Dès lors et jusqu’au 31 décembre prochain, l’Humanité vivra à crédit. Un constat catastrophique pour la planète.

Depuis le lundi 29 juillet 2019, l’Humanité vit à crédit. Depuis cette date, selon le bilan annuel de Global Footprint Network, toute consommation de ressources naturelles intervient dans le cadre de ce que les chercheurs écologiques ont appelés le « jour du dépassement ».

Autrement dit, l’humanité a épuisé les ressources que la planète pouvait offrir sur une année complète. Cinq mois avant la fin de l’année. Depuis cette date fatidique, l’Homme vit une sorte de « dette écologique ». Pourtant 87% des français disent être sensibles à la question écologique…

Un mode de vie destructeur

En sept mois, l’Homme a chassé, pêché et abattu plus d’arbres que la Terre ne peut en régénérer sur une année complète.

Selon une ONG américaine, en 1970 la totalité des ressources mondiales étaient épuisées au 29 décembre. Quarante ans après, ces ressources sont épuisées cinq mois avant la fin de l’année, ne laissant pas à notre Terre le temps de se régénérer.

« En 1970, l’humanité vivait dans les limites d’une planète. Nous ne dépassions pas les limites planétaires, c’est à dire que nous ne consommions pas plus que ce que la planète pouvait nous fournir » déclare Arnaud Gaussier, codirecteur programme WWF (Fond mondial pour la Nature).

Cette surconsommation est à la fois due à une surpopulation mais aussi à une mauvaise consommation.

Les pays occidentaux sont les principaux responsables de ce désastre écologique. Pays les plus riches et les plus pollueurs de la planète, ils sont les essentiels contributeurs de cet épuisement précoce. A l’inverse, les pays dits « sous-développés » sont les plus raisonnables dans leurs besoins de ressources naturelles, parce que plus pauvres économiquement.

Selon les chiffres, c’est 2,7 planètes qu’il faudrait à l’humanité si chaque pays vivait selon le modèle français. Il en faudrait 3 pour vivre selon les Allemands et 5 selon le modèle Américain. A contrario, par exemple, des Indiens qui n’auraient besoin que de 0,7 planète. Le Qatar a été le premier pays à atteindre le « jour du dépassement » le 2 février, contre le Vietnam qui n’atteindra cette date symbolique qu’au 21 décembre.

En France, la date se situait autours du 5 mai.

Que faire ?

Afin de remédier à cette catastrophe écologique, Global Footprint Network propose un calculateur d’empreinte écologique sur son site internet. Une manière personnalisée de se rendre acteur de sa propre consommation afin de mieux la réguler. Manger local, réduire ses déchets, utiliser les transports en commun, éviter le gaspillage alimentaire, autant de gestes du quotidien qui permettent de réduire considérablement son impact carbone sur l’environnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Le Crédit Agricole s’engage pour les droits humains

    Le 31 juillet dernier, le groupe Crédit Agricole a signé un accord-cadre international avec UNI Global Union. Cet accord vise à renforcer les engagements du groupe en ce qui concerne le respect et la défense des droits humains, mais aussi

le Coin ESS

  • La finance durable s’invite dans les discussions du G7

    Alors que la France assure la présidence du G7, un nouveau sujet fait son apparition dans les débats : la finance durable. Le gouvernement français souhaite l’inscrire à l’ordre du jour. Le but : rendre le capitalisme plus durable. Chantilly