La Louve, le supermarché coopératif de Paris

  • Publié le: dimanche 31 mars 2019

Le supermarché coopératif La Louve rencontre un franc succès à Paris. Depuis son ouverture, il a séduit de plus en plus de personnes. Les clients sont attirés par son concept éco-responsable et social, mais aussi par ses tarifs. Les produits sont vendus en moyenne 30% moins cher que dans une grande surface habituelle.

Un supermarché dont les clients travaillent dans les rayons. C’est le concept original de La Louve. Ce supermarché coopératif et participatif est le premier du genre à être né en Europe. Il a ouvert ses portes à Paris, dans le XVIIIe arrondissement, à l’automne 2016. Et en seulement deux ans, il a déjà rencontré le succès grâce à l’engouement suscité par son concept.

Pour y faire ses courses, il faut être coopérateur. Les coopérateurs participent à la vie du magasin. Ils s’engagent à travailler gratuitement trois heures par mois : mise en rayons des produits, découpe, rangement, nettoyage, caisse… La Louve compte actuellement 4 500 coopérateurs, et seulement 7 employés salariés. Grâce à cette participation, les frais de fonctionnement du supermarché sont moins élevés dans les grandes surfaces. Une différence qui s’affiche sur les prix pratiqués : environ 30% moins cher qu’ailleurs.

En plus de son engagement participatif, La Louve offre un catalogue de produits axé sur la qualité l’engagement éco-responsable. Les fruits et légumes sont bio. Le supermarché valorise les produits issus d’une production locale, et ayant un faible impact environnemental.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Le Crédit Agricole s’engage pour les droits humains

    Le 31 juillet dernier, le groupe Crédit Agricole a signé un accord-cadre international avec UNI Global Union. Cet accord vise à renforcer les engagements du groupe en ce qui concerne le respect et la défense des droits humains, mais aussi

le Coin ESS

  • La finance durable s’invite dans les discussions du G7

    Alors que la France assure la présidence du G7, un nouveau sujet fait son apparition dans les débats : la finance durable. Le gouvernement français souhaite l’inscrire à l’ordre du jour. Le but : rendre le capitalisme plus durable. Chantilly