Places en crèche : les entreprises trouvent de nouvelles solutions

  • Publié le: mercredi 30 septembre 2015

C’est le casse-tête de la rentrée : pour les salariés, il est parfois difficile de trouver des solutions de garde d’enfants, surtout pour les tout-petits. Et si les crèches d’entreprise peinent à voir le jour, c’est souvent à cause du coût. Pour proposer une solution à leurs employés, les entreprises innovent en proposant de nouvelles solutions.

Désormais, les entreprises ont la possibilité dans certaines crèches municipales de réserver des berceaux pour les enfants de leurs salariés. Une initiative pratique et économique pour éviter aux salariés de s’angoisser face aux listes d’attente des crèches. Autre option plébiscitée par les entreprises : les crèches inter-entreprises. En mutualisant les coûts de fonctionnement, les entreprises peuvent disposer d’une crèche capable d’accueillir les enfants de leurs employés. Dans les deux cas, les modèles tendant à se développer, d’autant que la politique familiale est un enjeu important pour les sociétés.

Derrière la question de la garde d’enfants, c’est l’épanouissement des salariés qui est au cœur du problème. Obtenir des places en crèche est aussi le meilleur moyen de permettre aux femmes actives de poursuivre leur activité professionnelle sereinement. Un enjeu qui pèse lourd dans la question de l’égalité hommes-femmes en entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Un maillot de champions, pas vraiment éthique

    Le nouveau maillot des vainqueurs du mondial de football est vivement critiqué pour l’écart constaté entre son coût de production et son prix de vente. Suite à sa victoire lors de la Coupe du monde de football, l’équipe de France

le Coin ESS

  • La finance solidaire doit sortir de sa niche

    Alors que le système actuel des marchés financiers fait défaut aux gens, à la planète et aux investisseurs , il est temps que la finance à impact social se généralise.  Au cours des dix années qui se sont écoulées, l’investissement