Les smartphones sont plus importants que la nourriture pour les étudiants

  • Publié le: jeudi 29 novembre 2018

Les étudiants préfèrent être privés de nourriture que de se séparer de leur smartphone, selon une étude.

Alors que la fréquence avec laquelle nous utilisons nos téléphones portables tous les jours est stupéfiante – avec des estimations allant de cinq à neuf heures par jour – les résultats d’une étude publiés dans la revue Addictive Behaviors, suggèrent que les smartphones peuvent être plus importants pour les étudiants que la nourriture.

« Dans cette étude, nous fournissons pour la première fois la preuve que l’importance des smartphones se renforce », a déclaré Sara O’Donnell, scientifique à l’université de Buffalo, aux États-Unis.

« Nous avons notamment constaté que, lorsqu’ils étaient privés de nourriture et de smartphones, les étudiants étaient beaucoup plus motivés à travailler en échange de temps pour utiliser leur téléphone, et étaient disposés à se séparer de davantage d’argent hypothétique pour y avoir accès », a-t-elle déclaré.

Les chercheurs ont cherché à savoir si au même titre que la nourriture, les drogues ou l’alcool, les smartphones pourraient jouer un rôle de « réconfort ».

« La fréquence avec laquelle nous utilisons nos téléphones portables tous les jours est stupéfiante, avec des estimations allant de cinq à neuf heures par jour », a déclaré la chercheuse.

Dans l’étude, 76 étudiants de 18 à 22 ans n’avaient pas accès à la nourriture pendant trois heures ni à leur smartphone pendant deux heures. Pendant ce temps, ils étaient invités à étudier ou à lire des journaux.

Une fois le laps de temps écoulé, les élèves avaient la possibilité d’utiliser une tâche informatique qui leur permettait d’accéder de nouveau à leur smartphone, ou à des portions de 100 calories de leur collation préférée.

À mesure que les étudiants gagnaient du temps pour récupérer leur smartphone ou de la nourriture, la quantité de travail nécessaire pour gagner l’un ou l’autre augmentait.

Le résultat est sans appel. Les étudiants fournissaient davantage d’efforts pour accéder à leur téléphone qu’à de la nourriture.

C’est à travers un questionnaire qu’ils ont aussi remarqué que les jeunes étaient prêts à dépenser des sommes importantes d’argent pour retrouver leur téléphone, bien plus que pour pouvoir apprécier une collation. Le questionnaire demandait combien ils seraient prêts à dépenser par minute pour obtenir de la nourriture ou récupérer leur smartphone, sachant que les prix seraient croissants.

 

 

 

« Nous savions que les étudiants seraient motivés pour accéder à leur téléphone, mais nous avons été surpris de constater que, malgré une modeste privation de nourriture, le besoin d’avoir son smartphone dépassait de loin le besoin de s’alimenter», a-t-elle déclaré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • RSE et développement durable : AGS s’engage

    AGS s’engage depuis de nombreuses années en faveur de la responsabilité sociale et du développement durable. Le groupe familial, spécialisé dans les déménagements internationaux, est signataire depuis 2009 du Pacte Mondial des Nations Unies (Global Compact), un texte promouvant la

le Coin ESS

  • Les alternatives au Black Friday s’organisent

    Le secteur du commerce prépare le Black Friday. Vendredi 23 novembre, cette journée de promotions générales aura lieu sur le web et dans les magasins physiques. Plutôt que de surfer sur cette tendance, quelques entreprises en profitent pour mettre sur