La Banque Postale multiplie les engagements en faveur de la transition énergétique

  • Publié le: jeudi 29 octobre 2020

A l’occasion du Climate Finance Day, dont l’édition 2020 se déroule jeudi 29 octobre, La Banque Postale est revenue sur ses engagements en faveur de la transition énergétique. Des prises de position fortes en matière de réduction des émissions carbones, de financements de projets de développement durable, et de désengagement vis-à-vis des activités qui nuisent à la biodiversité . Focus sur des initiatives qui visent à démontrer que le secteur bancaire et financier a un rôle à jouer dans la bataille environnementale.

La Banque Postale, filiale bancaire du groupe La Poste, a multiplié ces derniers mois les initiatives en faveur de la transition énergétique. En septembre 2020, l’institution bancaire s’est engagée à « atteindre un objectif de zéro émission (carbone) nette à l’horizon 2040 », soit dix ans avant l’ultimatum fixé par l’Accord de Paris sur le Climat. En clair, La Banque Postale souhaite atteindre une neutralité carbone sur l’ensemble de ses activités bancaires d’ici deux décennies.

3 milliards d’euros de financement pour la transition énergétique

Par ailleurs, et dans le cadre de sa démarche RSE, la filiale de La Poste, a choisi depuis plusieurs années de ne plus financer les projets d’énergie fossile, et de focaliser ses financements sur des projets basés sur les énergies renouvelables. D’ici 2023, la banque a même décidé de doubler ses encours dans les financements de projets de transition énergétique pour les faire passer à trois milliards d’euros.

La mobilisation de La Banque Postale sur la question environnementale est également marquée au sein de ses filiales, et notamment de La Banque Postale Asset Management (LBPAM), qui a exclu de nombreux secteurs de ses fonds, notamment celui du tabac ou de l’huile de palme.

Depuis 2018, LBPAM est le premier gérant d’actifs en France à s’être engagé à proposer une gamme de fonds ouverts 100% ISR sur toutes les classes d’actifs d’ici fin 2020.  Suite à une nouvelle vague de 19 fonds labellisés ISR intervenue cet été, LBPAM atteint 89% de son objectif.

Emmanuelle Mourey, Présidente du Directoire de La Banque Postale Asset Management (LBPAM), poursuit : « Fidèle à son engagement, La Banque Postale Asset Management réaffirme, avec cette nouvelle vague de labellisation, sa détermination à proposer à ses clients une gamme 100% Investissement Socialement Responsable d’ici la fin de l’année.  »

Des prêts à taux zéro pour les travaux de rénovation énergétique

D’autre part, La Banque Postale a lancé une gamme de prêts à taux zéro pour les particuliers, et notamment pour les ménages les plus modestes, afin de les accompagner dans leurs travaux de rénovation énergétique et d’amélioration des performances énergétiques de leur logement. Des prêts verts qui sont également disponibles pour les collectivités, mais aussi pour les entreprises et les professionnels en matière de financement de projets liés à la transition écologique.

Le Climate Finance Day est une initiative annuelle lancée en 2014 dans la foulée de la COP 21 et de l’Accord de Paris sur le climat. Cette journée d’action et de réflexion vise à inciter les acteurs du secteur financier et bancaire à s’impliquer toujours davantage dans la lutte contre le réchauffement climatique et dans la promotion de pratiques respectueuses de l’environnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Clarins, un exemple RSE ?

    Est-il encore nécessaire de présenter Clarins, l ‘un des principaux laboratoires de cosmétiques européens ? L’entreprise qui compte environ 8 500 employés et dont le chiffre d’affaires est estimé à près de 2 milliards d’euros, se veut être un exemple

le Coin ESS

  • La RSE, une idée neuve en Arabie Saoudite

    L’Arabie Saoudite est confrontée à trois grands défis : diversifier son économie, offrir des opportunités d’emplois à un nombre croissant de diplômés, et maintenir la cohésion sociale et la stabilité dans le pays. Le gouvernement saoudien, pour répondre à ces