Greenpeace force E.Leclerc à lutter contre les pesticides

  • Publié le: jeudi 29 octobre 2015

C’est la fin d’une saga qui aura duré plusieurs mois : hier, un terrain d’entente a été trouvé entre les militants de Greenpeace et les représentants du distributeur E.Leclerc. Les militants occupaient depuis une journée les locaux de la centrale d’achats du groupe près de Toulouse pour protester contre le laxisme du groupe face à l’utilisation intensive pesticides.

La mobilisation de Greenpeace aura duré longtemps, avec des actions sur le terrain et des campagnes de sensibilisation auprès des consommateurs. Le motif de cet abattage : la présence récurrente de pesticides dans les fruits et légumes proposés à la vente par E.Leclerc, et le fait que le distributeur ne s’engage pas à limiter ces pesticides. Face à la pression de Greenpeace, la centrale d’achats SOCAMIL, près de Toulouse, a décidé d’ouvrir le dialogue avec l’ONG en proposant la mise en place d’une commission mixte dont le but sera d’envisager des actions afin de diminuer la présence de pesticides dans les produits proposés à la consommation.

Si cette initiative est pour l’instant locale, elle pourrait prendre une dimension nationale car Greenpeace compte rester très mobilisé sur la question des pesticides dans l’agriculture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

le Coin ESS

  • Emmaüs lutte contre le gaspillage vestimentaire

    L’association Emmaüs relance le débat autour de l’économie solidaire appliquée à la grande distribution : elle a décidé de militer en faveur de la mise en place d’une loi pour lutter contre le gaspillage vestimentaire. Son objectif : demander aux