Bilan de la journée sans voitures à Paris

  • Publié le: mardi 29 septembre 2015

C’était un coup d’essai important pour la mairie de Paris : la première journée sans voiture s’est tenue dimanche dernier et a permis aux parisiens de se réapproprier l’espace urbain. Mais quel impact sur la pollution ? Les organismes de contrôle viennent de rendre leurs conclusions.

Ce n’est pas vraiment une surprise : la diminution conséquente du nombre de voitures dans les rues de Paris a eu un impact significatif sur le taux de pollution. Airparif a ainsi mesuré que le niveau de dioxyde d’azote dans les zones sans voitures avait diminué de 20 à 40% par rapport à un dimanche normal. Un chiffre d’autant plus encourageant que Bruitparif a aussi fait des relevés de son côté pour mesurer la pollution sonore : en moyenne, l’organisme a observé une baisse de trois décibels pondérés sur l’ensemble de la journée.

Suite à la publication de ces bons résultats, la mairie de Paris a déjà annoncé qu’elle comptait renouveler l’expérience.

Sources : résultats Airparif, résultats Bruitparif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • RSE et marchés publics : les liaisons dangereuses ?

    Depuis quelques années, les critères RSE ont été mis en avant par le code de la commande publique. Le texte insiste ainsi pour que les implications sociales et environnementales pèsent dans le choix des entreprises aux appels d’offre pour des

le Coin ESS

  • La finance durable s’invite dans les discussions du G7

    Alors que la France assure la présidence du G7, un nouveau sujet fait son apparition dans les débats : la finance durable. Le gouvernement français souhaite l’inscrire à l’ordre du jour. Le but : rendre le capitalisme plus durable. Chantilly