Les Pays-Bas en passe de reconnaître le 3e genre

  • Publié le: mardi 29 mai 2018

Une décision prise fin mai par la justice des Pays-Bas ouvre la voie à la reconnaissance d’un troisième genre sexuelle, ni féminin ni masculin. D’autres pays ont déjà reconnu un sexe neutre afin de suivre les évolutions sociologiques de la population.

Le 28 mai dernier, le tribunal de district de Limburg, aux Pays-Bas, a tranché en faveur d’une demande de correction d’état civil : le plaignant souhaitait que la mention “sexe masculin” soit rayée au profit de la mention d’un troisième genre. Né en 1961, le plaignant avait été inscrit comme étant de sexe masculin par décision de ses parents, alors que son sexe n’avait pas pu être déterminé.

Grâce à cette décision de justice, une porte est ouverte pour la reconnaissance d’un troisième sexe dans les cas de personnes intersexuées, pour lesquelles le sexe ne peut pas être déterminé à la naissance. Mais pour cela, il faudra qu’une loi soit votée au parlement néerlandais. Dans certains pays, comme l’Australie ou l’Allemagne, des dispositions ont déjà été prises par les législateurs pour reconnaître l’indétermination sexuelle et ainsi permettre aux parents de ne pas choisir de sexe, ou aux personnes adultes de faire rectifier leur état civil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Handicap : une discrimination à l’embauche comme une autre ?

    Alors que l’État français effectue des tests à l’embauche à l’échelle nationale, le handicap figure désormais en tête des discriminations en France. Malgré les lois successives, les personnes en situation de handicap s’intègrent beaucoup moins bien que les autres dans

le Coin ESS

  • La France passe son Grey Day le 23 mars

    Aujourd’hui le 23 mars, c’est le Grey Day français. Le jour où l’Hexagone a épuisé sa production annuelle d’énergies vertes. D’après les chiffres publiés par RTE en 2018, la France est parvenue à couvrir 18,4% de ses besoins énergétiques avec