Les parisiens, appelés à semer des fleurs

  • Publié le: lundi 29 février 2016

La mairie de Paris a décidé de lancer une grande campagne pour inciter les parisiens à participer activement à la vie écologique de la ville. Cette fois-ci, il n’est pas question de recyclage mais de semer des fleurs.

Paris est célèbre à travers le monde pour son architecture si reconnaissable. Des façades haussmanniennes dont sont cruellement absents les végétaux car les parisiens n’ont pas pour habitude de fleurir leurs balcons ou rebords de fenêtre. C’est pour remédier à cette situation que la mairie de Paris a décidé de lancé, le 16 mars prochain, son opération « Des graines à tous les étages » : 30 000 sachets de graines seront distribués gratuitement aux parisiens afin de végétaliser la ville. L’opération sera lancée depuis la Maison du jardinage, à Bercy, et ensuite relayée par les différentes mairies d’arrondissement. Les parisiens auront le choix entre des graines potagères, aromatiques ou des fleurs.

A partir de mai, la deuxième phase de la campagne sera lancée avec un concours photos. Les plantations photographiées ne seront pas seulement jugées pour leur beauté, mais aussi sur des critères environnementaux. Plusieurs prix récompenseront les plantations, dont un prix du public et un prix d’agriculture urbaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Le congé parental commence à s’imposer

    Les entreprises françaises sont de plus en plus nombreuses à déployer le principe de congé parental généralisé aux deux parents. Une initiative qui prend de l’avance sur les dispositions légales, et qui vise à favoriser l’égalité hommes-femmes en entreprise. En

le Coin ESS

  • Crédit Agricole : un prêt éco-responsable pour Prada

    Le Crédit Agricole vient de signer un prêt d’un nouveau genre avec Prada. La banque française va ainsi prêter 50 millions d’euros à la maison de luxe italienne, selon de nouveaux critères éco-responsables. Il s’agit d’un prêt d’un genre nouveau.