L’ONU accompagne les entreprises dans leurs stratégies RSE

  • Publié le: vendredi 28 février 2020

Le 31 janvier dernier, l’ONU lançait sa nouvelle grille d’auto-évaluation. Axé sur les Objectifs de Développement Durable adoptés en 2015 par l’organisation internationale, l’outil rencontre déjà un grand succès auprès des entreprises.

Plus de 3 000 : c’est le nombre d’entreprises dans le monde qui ont déjà adopté le SDG Action Manager. Cet outil n’a pourtant été lancé que le 31 janvier dernier, mais les entreprises le plébiscitent. Le projet a été initié par l’ONU, à travers Global Compact, sa structure dédiée à l’action auprès du secteur privé. Ce nouvel outil vise à aider les entreprises à s’engager concrètement pour respecter les Objectifs de Développement Durable définis par l’ONU. La grille d’analyse doit permettre aux entreprises de définir leurs axes d’amélioration pour leurs futures politiques de RSE. En s’auto-évaluant, les entreprises pourront ainsi mesurer leur progression, et vérifier qu’elles sont capables de respecter l’échéance souhaitée par l’ONU.

A l’heure actuelle, le secteur privé, malgré ses nombreux investissements en faveur du développement durable, est encore en retard sur ces 17 objectifs. Un constat d’autant plus alarmant que l’échéance de 2030 se rapproche. Plus qu’une progression globale, l’ONU rappelle que les Objectifs doivent tous êtres atteints au cas par cas. D’après l’ONU : “Les objectifs sont interconnectés et, pour ne laisser personne de côté, il est important d’atteindre chacun d’entre eux, et chacune de leurs cibles, d’ici à 2030.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Clarins, un exemple RSE ?

    Est-il encore nécessaire de présenter Clarins, l ‘un des principaux laboratoires de cosmétiques européens ? L’entreprise qui compte environ 8 500 employés et dont le chiffre d’affaires est estimé à près de 2 milliards d’euros, se veut être un exemple

le Coin ESS

  • La RSE, une idée neuve en Arabie Saoudite

    L’Arabie Saoudite est confrontée à trois grands défis : diversifier son économie, offrir des opportunités d’emplois à un nombre croissant de diplômés, et maintenir la cohésion sociale et la stabilité dans le pays. Le gouvernement saoudien, pour répondre à ces