Quels sont les pays les plus touchés par les catastrophes climatiques ?

pays plus touches catastrophes climatiques - Social Mag
  • Publié le: jeudi 28 janvier 2021

Ce 25 janvier 2021, l’ONG GermanWatch publiait son rapport 2021 sur les pays les plus touchés par les événements météorologiques extrêmes sur les 20 dernières années. Porto Rico, le Myanmar et Haïti ont payé le plus lourd tribut à des catastrophes climatiques, dont le réchauffement climatique accélère fortement la fréquence.

Tempêtes, cyclones, typhons, tsunamis, canicules, inondations… Le changement climatique provoque une recrudescence des événements météorologiques extrêmes, aux conséquences dramatiques pour de nombreux pays.

11 000 phénomènes météorologiques extrêmes dans le monde depuis l’an 2000

Comme tous les ans, l’ONG GermanWatch vient de publier l’édition 2021 de son Global Climat Risk Index, qui détaille le nombre et l’impact de ces événements sur les différents pays du monde, sur l’année 2019, ainsi que sur la période 2000-2019. Certes, toutes les catastrophes ne sont pas directement imputables au changement climatique, mais le document est un bon indicateur de dangers bien concrets que l’inaction climatique fait courir à la planète, dès maintenant.

En 20 ans, l’ONG recence 11 000 phénomènes météorologiques extrêmes, qui ont provoqué pas moins de 480 000 morts. Le triste podium des pays les plus sévèrement touchés sur la période est composé de Porto Rico, du Myanmar et d’Haïti.

Porto Rico a particulièrement souffert au niveau matériel, avec des dégâts moyens estimés à 4 milliards de dollars constants chaque année, soit 3,66% du PIB du pays. Le Myanmar a payé le plus lourd prix en vie humaine, avec plus de 140 000 morts sur 20 ans, presque tous concentrés en 2008, quand le cyclone Nargis a dévasté le pays. Quatrième de ce classement, les Philippines sont l’Etat qui a subit le plus grand nombre d’événements différents, avec 317.

Les pays les plus pauvres sont plus touchés par les catastrophes climatiques

Les pays pauvres sont plus touchés parce qu’ils sont plus vulnérables aux effets dévastateurs des aléas et ont des capacités plus faibles pour les surmonter”, explique Vera Kuenzel, une des auteurs du rapport.

Pour la seule année 2019, c’est le Mozambique qui occupe la tête du classement, face aux effets du cyclone Idai, qui a tué 700 personne et provoqué près de 5 milliards de dollars constants de dégâts (soit plus de 12% du PIB du pays). Le podium est complété par le Zimbabwe, touché par le même cyclone, et les Bahamas, ravagées par des tempêtes , avec là encore près de 5 milliards de dollars de dégâts, soit plus de 30% du PIB du pays !

L’indice de risque climatique peut servir de signal d’alarme pour une vulnérabilité déjà existante qui pourrait encore augmenter dans les régions où les événements extrêmes deviendront plus fréquents ou plus graves en raison du changement climatique“, conclue l’ONG.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

le Coin ESS