Environnement : la croisière pollue !

  • Publié le: mercredi 27 septembre 2017

Nabu, une ONG allemande, vient de publier un rapport qui met en évidence le manque d’investissements de la part des compagnies européennes de croisières maritimes pour lutter contre la pollution de l’air que produisent leurs navires. Sur une flotte totale de 34 paquebots qui naviguent en Europe, 29 affichent des taux de pollution alarmants.

La pollution de l’air n’est pas seulement l’affaire des voitures, c’est aussi celle des navires, et particulièrement des navires de croisière. Car derrière les images de carte postale mises en avant par les croisiéristes pour vanter les mérites de leurs navires, la réalité de la pollution rappelle que ces énormes navires ont bien un impact négatif sur l’environnement. Selon le rapport de l’ONG allemande Nabu, un bateau de croisière pollue autant qu’un million de véhicules.

Dans le détail, Nabu a testé les résultats des 34 navires de croisière en activité en Europe et publié une grille de résultats détaillé avec à chaque fois une note générale : 29 des navires ont obtenu la pire note. L’ONG pointe du doigt le manque d’investissement pour réduire la pollution aux particules fines des navires. Ainsi les compagnies n’ont toujours pas installé de filtres à particules pour réduire les rejets de CO2, et elles refusent toujours de tester des carburants alternatifs, plus propres pour l’environnement. Selon le rapport, ce sont surtout les émanations de soufre qui posent un problème car elles ont un impact sur la santé humaine. D’après une autre étude menée, la pollution maritime de l’air en Europe n’a rien d’anecdotique et elle serait même responsable de 50 000 à 60 000 décès prématurés par an.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Un maillot de champions, pas vraiment éthique

    Le nouveau maillot des vainqueurs du mondial de football est vivement critiqué pour l’écart constaté entre son coût de production et son prix de vente. Suite à sa victoire lors de la Coupe du monde de football, l’équipe de France

le Coin ESS

  • La finance solidaire doit sortir de sa niche

    Alors que le système actuel des marchés financiers fait défaut aux gens, à la planète et aux investisseurs , il est temps que la finance à impact social se généralise.  Au cours des dix années qui se sont écoulées, l’investissement