Courbet : des bijoux vendus au profit des ONG

  • Publié le: mercredi 27 mars 2019

Courbet, la maison française de joaillerie, a lancé sa collection Let’s Commit. Les bracelets imaginés par la marque sont vendus au profit de plusieurs ONG pour la défense de la nature et la protection de l’enfance.

En l’espace de quelques années seulement, Courbet a fait bouger les codes de la joaillerie de luxe. La jeune maison française s’est engagée dans une démarche éco-responsable. Elle ne travaille qu’avec des diamants de synthèse pour ne pas encourager le commerce des “diamants de sang”. Et elle a fait de cet engagement RSE la pierre angulaire de sa stratégie de développement, en n’hésitant pas à communiquer sur ses valeurs auprès de ses clients.

La maison Courbet va encore plus loin en lançant sa collection Let’s Commit. Il s’agit d’une gamme de bracelets fabriqués en or recyclé. Ils sont montés sur des cordons en coton biologique, et ornés de différentes pierres de synthèse. Chaque couleur de pierre correspond à une association soutenue par Courbet. La marque reverse 15% du prix de vente des bracelets aux associations pour financer leur action sur le terrain.

Ce bracelet engagé a été dessiné par Marie-Anne Wachtmeister, la directrice artistique de Courbet, qui est aussi la cofondatrice de la marque. La direction de Courbet a sélectionné plusieurs associations dans le domaine de la protection de l’enfance (comme Action Enfance) et celui de la préservation de la nature (My Coral Garden). Les bracelets sont disponibles à la vente, depuis le début du mois de mars, dans les différents points de vente de la marque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Le Crédit Agricole s’engage pour les droits humains

    Le 31 juillet dernier, le groupe Crédit Agricole a signé un accord-cadre international avec UNI Global Union. Cet accord vise à renforcer les engagements du groupe en ce qui concerne le respect et la défense des droits humains, mais aussi

le Coin ESS

  • La finance durable s’invite dans les discussions du G7

    Alors que la France assure la présidence du G7, un nouveau sujet fait son apparition dans les débats : la finance durable. Le gouvernement français souhaite l’inscrire à l’ordre du jour. Le but : rendre le capitalisme plus durable. Chantilly