Stratégie RSE : un bonus pour la réputation de l’entreprise

  • Publié le: vendredi 27 janvier 2017

Le Reputation Institute France a dévoilé son classement 2016 des entreprises ayant la meilleure réputation. Un classement dans lequel un argument s’impose comme une évidence : avoir une bonne stratégie RSE s’avère payant en terme de réputation.

Quel est le point commun aux entreprises qui ont la meilleure réputation ? Une bonne stratégie RSE. Si la publicité pesait pour beaucoup dans l’image d’une entreprise il y a encore une quinzaine d’années, les choses ont rapidement changé. Et c’est justement ce que le Reputation Institute France observe avec son classement 2016. Dans le top 5 du palmarès, on retrouve : Rolex, Canon, Michelin, Lego et Johnson & Johnson. Des entreprises qui ont chacune investi beaucoup d’argent et d’énergie pour mettre au point une stratégie RSE efficace. Ces stratégies qui deviennent aussi de véritables leviers de communication pour se faire connaître auprès des professionnels comme auprès du grand public. Selon le Reputation Institute France, la RSE pèse à elle seule pour 40% dans la réputation globale d’une entreprise, d’où l’intérêt de bien la soigner.

Et si une bonne stratégie RSE est un élément structurant important dans la gouvernance de l’entreprise, s’est aussi un signe de bonne santé. C’est un argument pour les investisseurs autant que pour le recrutement. De plus en plus d’agences de notation tiennent compte des résultats en matière de RSE pour évaluer les performances d’une entreprise. De quoi encourager la mise en place d’un cercle vertueux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • RSE et marchés publics : les liaisons dangereuses ?

    Depuis quelques années, les critères RSE ont été mis en avant par le code de la commande publique. Le texte insiste ainsi pour que les implications sociales et environnementales pèsent dans le choix des entreprises aux appels d’offre pour des

le Coin ESS

  • La finance durable s’invite dans les discussions du G7

    Alors que la France assure la présidence du G7, un nouveau sujet fait son apparition dans les débats : la finance durable. Le gouvernement français souhaite l’inscrire à l’ordre du jour. Le but : rendre le capitalisme plus durable. Chantilly