Nestlé s’engage pour le plastique recyclé

ile henderson paradis terrestre macule plastique - SocialMag
  • Publié le: dimanche 26 janvier 2020

Nestlé veut s’affirmer comme une entreprise responsable. Pour cela, le groupe alimentaire vient d’annoncer une nouvelle stratégie RSE très ambitieuse : bannir le plastique vierge de ses filières de fabrication. Pour le remplacer, Nestlé mise sur le plastique recyclé.

Le plastique n’en finit pas de faire parler de lui. Cette matière polluante, peu à peu bannie du marché de la grande consommation, et qui forme même une île artificielle en plein cœur de l’océan Pacifique, devient le cheval de bataille de Nestlé. Le groupe alimentaire a décidé de s’engager en faveur du développement du plastique recyclé. Il en a fait l’annonce le 16 janvier dernier.

Concrètement, Nestlé souhaite abandonner l’usage du plastique vierge dans les prochaines années. Le plastique alimentaire est utilisé comme emballage pour conserver et transporter les différentes productions d’aliments du groupe. A l’horizon 2020, Nestlé compte réduire d’un tiers son utilisation de plastique vierge pour le remplacer par des emballages recyclables. Cette nouvelle stratégie de sourcing implique de trouver une alternative pour remplacer les 2 millions de tonnes achetées chaque année par le groupe. L’objectif à long terme est d’atteindre le zéro plastique vierge dès 2025.

Pour financer ce nouveau projet de RSE, Nestlé a débloqué un budget de 1,8 milliard d’euros, qui doit couvrir les investissements du groupe sur le marché des plastiques recyclés. Nestlé a aussi lancé un fonds de capital-risque, pour un montant de 233 millions d’euros. Ce fonds servira à investir dans des startups innovantes, spécialisées dans les matériaux éco-conçus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Les énergies renouvelables séduisent la grande distribution

    En France, les enseignes de grande distribution multiplient les initiatives pour déployer les énergies renouvelables. Grâce aux nouvelles technologies qui favorisent l’auto-consommation, les enseignes investissent désormais dans une électricité bas-carbone. Les grandes enseignes de la distribution veulent, elles aussi, faire

le Coin ESS

  • Le financement participatif progresse en France

    D’après le dernier bilan de l’association Financement Participatif France, la finance responsable progresse en France. Les investisseurs français ont encore été plus nombreux en 2019 à y adhérer. Un élan qui s’explique en partie par l’engouement autour des énergies renouvelables.