Le dauphin robot signera-t-il la fin de la captivité des dauphins des parcs aquatiques ?

  • Publié le: jeudi 25 juin 2020

Et si l’avenir des parcs aquatiques était la robotique ? Pour mettre fin à la maltraitance animale, deux « concepteurs visionnaires » ont créé un dauphin animatronique. Ils ont reçu le prix de l’Innovation pour les Animaux, remis par PETA.

Deux experts en animatronique, Roger Holzherg et Walt Conti, spécialistes en effets spéciaux et créateurs de la société Edge Innovations, ont décidé de créer un dauphin en robotique afin de sensibiliser la population à la maltraitance animale.

Depuis l’interdiction du trafic d’animaux sauvages en Chine, en conséquence du coronavirus, le marché chinois semble ouvrir grand ses portes aux deux inventeurs.

Ainsi, plusieurs parcs chinois ont déjà passé commande auprès de Edge Innovations. Le prix unitaire d’un dauphin est estimé entre 40 et 60 millions de dollars. Cependant à en juger les réactions, le prix serait vite amorti du fait de la longévité du robot (plus de 10 ans), et des frais drastiquement réduits, il n’est plus nécessaire de les nourrir ou de les soigner.

« Le rêve devient réalité »

Le duo américain, qui a aidé à créer des animaux robotiques pour des films tels que Star Trek et Jurassic World, a conçu un prototype de 270 kg. Roger Holzberg, ancien vice-président et directeur créatif de Disney, a déclaré que le robot avait une autonomie de batterie de 10 heures.

Ce dauphin a été conçu pour ressentir, bouger, et siffler de la même manière que l’animal a expliqué Holzberg.

Selon Roger Holzberg: « Pour ceux d’entre nous qui se soucient de la préservation des animaux marins, c’est un rêve devenu réalité. »

Pas d’exploitation animale

L’organisme de protection des animaux PETA a applaudi les innovateurs pour avoir fourni une nouvelle façon de découvrir la faune, sans exploiter les animaux et épargner les dauphins toute une vie de souffrance en captivité.

Il a ajouté en citant un sondage auprès des clients de Virgin Holidays selon lequel 92% des personnes interrogées « préféreraient voir des animaux dans leur habitat naturel » plutôt qu’en captivité.

« Ces concepteurs visionnaires ont jeté une bouée de sauvetage aux dauphins qui sont exploités par les parcs d’attractions aux méthodes archaïques », a déclaré Mimi Bekhechi, directrice des programmes internationaux de PETA dans un communiqué de presse.

« Ils vont faire des vagues avec cette invention de haute technologie qui permet aux gens de se rapprocher des dauphins sans leur faire de mal. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

le Coin ESS