Lime essaie de conquérir le marché parisien de la trottinette électrique en libre-service

  • Publié le: lundi 25 juin 2018

L’engouement pour la location de trottinettes électriques qui balaie les Etats-Unis arrive en Europe. Lime, société basée au sein de la Silicon Valley, a lancé ses trottinettes à Paris le 22 juin, marquant ainsi le début d’un plan d’expansion international agressif.

L’arrivée des populaires, mais controversés, trottinettes à Paris – ville pionnière des services de location de vélos en libre-service avec le Velib – servira à tester l’intérêt des consommateurs et des régulateurs européens pour un service qui suscite une énorme vague d’investissements de l’autre côté de l’Atlantique.

Lime devient ainsi la première des start-ups américaines de location de trottinettes électriques à se lancer en dehors des États-Unis.

La société propose des trottinettes électriques pour 1 euro la course puis 15 centimes la minute, louées à l’aide d’une application pour smartphone et permettant d’atteindre jusqu’à 24 km/heure (autonomie de 50 km). Comme les vélos que l’on a vu émerger ces derniers mois dans Paris (Ofo, Mobike ou Obike), les trottinettes sont en « free floating » un peu partout dans la ville. On les repère grâce à l’application, et on les dépose là où on le souhaite.

Lime a été fondée en 2017 en démarrant une activité de location de vélos avant de bifurquer vers les trottinettes, et fonctionne maintenant dans plus de 70 villes et campus universitaires, principalement aux États-Unis. En Europe, elle propose des vélos traditionnels et électriques à Berlin et Francfort. Elle a testé un petit nombre de trottinettes à Zurich, essai qui s’est avéré concluant puisqu’elle se lance depuis dans un déploiement européen complet.

Un déploiement international en vue

Après le lancement de centaines de trottinettes à Paris le vendredi 22 juin, Lime prévoit de de s’installer dans 25 villes en Europe avant la fin de cette année, selon Caen Contee, co-fondateur, en charge de l’expansion internationale de l’entreprise. Elle espère également conquérir le marché britannique avec des vélos électriques dans un premier temps. En effet, les trottinettes électriques ne sont pas encore autorisées sur les routes britanniques.

Caen Contee a déclaré avoir discuté de son lancement les équipes municipales parisiennes, qui, selon lui, n’avaient établi que des « lignes directrices approximatives» pour le service. « Ils veulent voir ce que cela peut donner», a-t-il déclaré, avant de mettre en place une réglementation.

La possibilité de prendre et de déposer les trottinettes électriques n’importe où pour seulement quelques dollars s’est avérée rapidement populaire auprès des Américains pour les courts trajets à travers la ville. Lime indique que chacune de ses trottinettes a été utilisé en moyenne neuf fois par jour à San Francisco entre avril et début mai.

Lime a recueilli 350 millions de dollars de financement auprès d’investisseurs de la Silicon Valley, et compte plus de 120 employés. Elle espère attirer un investisseur stratégique en provenance de l’Europe dans le cadre de son déploiement actuel. La start-up espère une présence dans 125 villes à l’échelle mondiale d’ici la fin de l’année.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Prada renforce sa stratégie RSE avec un conseil consultatif

    La marque de luxe italienne Prada a annoncé qu’elle allait se doter d’un nouvel organe RSE en interne. Ce futur conseil consultatif devra piloter des initiatives pour assurer une meilleure représentation de la diversité au sein de l’entreprise et dans

le Coin ESS

  • Les frigos solidaires ont trouvé leur place

    En l’espace d’un an seulement, le concept des frigos solidaires a séduit les français. On en compte déjà une vingtaine sur l’ensemble du territoire. Et leur nombre va encore augmenter dans les prochains mois. Tout est parti d’une idée simple.