Les poulets Loué élevés aux énergies vertes

  • Publié le: vendredi 24 novembre 2017

De plus en plus d’entreprises s’engagent dans des démarches RSE pour diminuer leur empreinte carbone et ainsi adopter de nouvelles règles en matière de consommation de l’énergie. Dernier exemple en date : le groupe Loué qui élève des volailles s’est mis aux énergies vertes.

L’élevage de volaille sera-t-il la première filière industrielle à énergie positive en France ? C’est bien parti si on en juge par les transformations lancées par Loué sur ses différents sites de la Sarthe. La coopérative existe depuis une soixantaine d’années et elle souhaite amorcer sa transition énergétique. Pour cela, elle a développé un parc de production d’énergie verte avec six éoliennes installées dans les champs et 40 000 m2 de panneaux photovoltaïques sur les étables des volailles. Un changement de paysage impressionnant qui va de paire avec une nouvelle approche énergétique qui favorise les économies. Désormais, les besoins en électricité de l’intégralité du cycle d’élevage et d’abatage sont couverts par l’électricité verte produite grâce aux éoliennes et aux panneaux photovoltaïques.

Pour réaliser un tel projet, la coopérative a pu compter sur le soutien des communes avoisinantes mais aussi sur l’implication des habitants : c’est grâce à un financement participatif que tout le projet a été financé. Grâce à ce soutien, non seulement le budget pour les travaux a pu être atteint, mais en outre le chantier d’aménagement du paysage n’a rencontré aucune opposition de la part des riverains.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Au Portugal, les livreurs de repas seront désormais salariés

    Le Portugal oblige désormais les plates-formes de commandes de repas en ligne telles qu’Uber et Glovo à proposer à certains de leurs livreurs des contrats et des avantages formels, devenant ainsi le dernier pays européen à s’attaquer cette économie très

le Coin ESS