Total sur le banc des accusés

  • Publié le: jeudi 24 mars 2016

L’affaire judiciaire qui oppose Total à la Ligue Protectrice des Oiseaux (LPO) connait un nouveau rebondissement : les deux parties viennent d’être renvoyées devant la cour d’appel de Rennes. L’enjeu est de déterminer le montant du préjudice écologique.

En 2008, la raffinerie de Donges, exploitée par Total, a été endommagée par une brèche qui a entraîné d’importantes fuites de pétrole. Avec des conséquences dramatiques pour la faune et la flore : 90 km de côtes de l’estuaire de la Loire ont été endommagés ainsi que plusieurs dizaines de kilomètres du littoral. Il a fallu près de trois mois et demi pour nettoyer la zone sinistrée. Total, poursuivi en justice, avait été condamné à 300 000 euros d’amende en première instance. Un montant insuffisant selon la LPO. Depuis, la procédure traine, notamment à cause de la difficulté rencontrée pour chiffrer précisément le montant du préjudice écologique et de l’indemnisation à réclamer.

La cour d’appel de Rennes va donc devoir réexaminer le dossier et trouver une méthode d’estimation pour permettre enfin la conclusion du dossier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

le Coin ESS

  • La RSE, une idée neuve en Arabie Saoudite

    L’Arabie Saoudite est confrontée à trois grands défis : diversifier son économie, offrir des opportunités d’emplois à un nombre croissant de diplômés, et maintenir la cohésion sociale et la stabilité dans le pays. Le gouvernement saoudien, pour répondre à ces