Les Wallons donnent leur avis sur le développement durable

  • Publié le: mercredi 24 février 2016

Hier, la Wallonie a donné le coup d’envoi d’une grande consultation populaire en matière de développement durable. Les citoyens sont appelés à donner leur avis sur la stratégie de leur gouvernement.

Carlo di Antonio, le ministre de l’Environnement et du Développement Durable au sein du gouvernement wallon, a annoncé hier le début d’une grande consultation populaire. Devant un parterre d’associations écologistes réunies à Namur, il a expliqué l’objectif de cette consultation dans la région belge : les habitants de Wallonie seront invités à donner leur avis sur une centaine d’actions concrètes qui visent à améliorer leur qualité de vie. Ces actions sont structurées autour de plusieurs axes que le gouvernement a jugé prioritaires, et ils concernent aussi bien le secteur public, le secteur privé et les particuliers.

Le gouvernement wallon a déjà approuvé la stratégie de développement durable en première lecture. La consultation qui est lancée doit servir à préparer le terrain en vue de l’adoption définitive du plan par le gouvernement et par le parlement wallon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Les énergies renouvelables séduisent la grande distribution

    En France, les enseignes de grande distribution multiplient les initiatives pour déployer les énergies renouvelables. Grâce aux nouvelles technologies qui favorisent l’auto-consommation, les enseignes investissent désormais dans une électricité bas-carbone. Les grandes enseignes de la distribution veulent, elles aussi, faire

le Coin ESS

  • Le financement participatif progresse en France

    D’après le dernier bilan de l’association Financement Participatif France, la finance responsable progresse en France. Les investisseurs français ont encore été plus nombreux en 2019 à y adhérer. Un élan qui s’explique en partie par l’engouement autour des énergies renouvelables.