Les députés français débattent de l’interdiction de la tauromachie

  • Publié le: mercredi 23 novembre 2022

Pour la première fois de l’histoire, une proposition visant à interdire la « corrida » a atteint l’Assemblée nationale alors que l’opinion publique évoluait en faveur des droits des animaux.

La tauromachie, qui a été importée d’Espagne au XIXe siècle, continue d’être populaire dans une grande partie du sud de la France.

Pour la première fois dans l’histoire, une proposition visant à interdire la « corrida » a atteint l’Assemblée nationale pour répondre à une demande de plus en plus poussée de l’opinion publique en faveur des droits des animaux. La corrida, dans laquelle l’animal est généralement tué, est une tradition séculaire que l’on croit préservée, cependant, pour les critiques, il n’y a pas de place pour un rituel cruel dans la société moderne.

Le gouvernement s’oppose officiellement au nouveau projet de loi interdisant la tauromachie, le palais de l’Élysée se méfiant de cette interdiction, estimant qu’elle exacerberait les tensions entre la ville et la campagne, et Paris et les régions. Alors que de nombreux députés du parti du président Emmanuel Macron sont personnellement favorables au projet de loi.

Selon un sondage Ifop du quotidien Journal du Dimanche, plus de 75% de la population française est favorable à l’interdiction de la tauromachie. Ainsi, le député de gauche Aymeric Caron, ancien présentateur de télévision, a rédigé le texte du projet de loi.

Les partisans de l’interdiction déclarent que la tauromachie a pour « seul but le divertissement ».

Aymeric Caron a fondé un parti pour les droits des animaux et a remporté un siège à Paris sous la bannière Nupes lors des élections législatives de cette année. Dans son préambule, le rapport de la commission vétérinaire précise qu’« en provoquant des souffrances évitables et en entraînant la mise à mort d’animaux… dans le seul but de divertir, la tauromachie n’est en aucun cas compatible avec le respect du bien-être animal ».

« Ce n’est PAS une vieille tradition en France »

L’un des arguments pro-interdiction est que la tauromachie n’est pas du tout une vieille tradition en France, car elle n’a été introduite qu’en 1853 pour plaire à l’épouse espagnole de l’empereur Napoléon III, Eugénie.

De leur côté, les défenseurs affirment que la Corrida est « une forme d’art »

Cependant, les défenseurs de la tauromachie, qui ont manifesté dans de nombreuses régions de France, affirment que la corrida est une forme d’art ancrée dans la société locale. Ainsi, l’interdire serait bafouer la tradition et menacer l’emploi.

Ils ont également souligné «l’hypocrisie» de la société qui sanctionne l’élevage industriel et la production de viande, mais ne peut pas digérer l’idée d’une mort publique pour la tauromachie, élevée en liberté.

Le débat à ce sujet aura lieu le 24 novembre à l’Assemblée avec 131 députés. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Nativiz valorise les initiatives RSE des entreprises

    La RSE (responsabilité sociétale des entreprises) est aujourd’hui un incontournable en France. En intégrant cette démarche au cœur de leurs activités, les entreprises contribuent aux enjeux du développement durable, tout en renforçant leur image institutionnelle. Bon nombre d’entreprises ont toutefois

le Coin ESS