Des vents favorables pour l’énergie éolienne

  • Publié le: samedi 23 novembre 2019

Une récente étude internationale vient de montrer que les vents gagnent à nouveau en intensité dans l’hémisphère Nord. Une bonne nouvelle qui offre de nouvelles perspectives à la filière éolienne.

A l’heure où les énergies vertes gagnent du terrain dans le monde, c’est une bonne nouvelle en faveur de la transition énergétique. Une étude menée par plusieurs agences, dont le CEA, vient de publier ses résultats, le 18 novembre dernier. L’étude portait sur l’observation de la force des vents dans l’hémisphère Nord. Depuis les années 1980, ils avaient tendance à baisser en intensité. Mais la tendance s’inverse et les vents retrouvent toute leur force. Une aubaine dont devrait profiter la filière de l’éolien terrestre.

Le rapport souligne que la force moyenne du vent devrait continuer à augmenter au moins jusqu’à 2024. La conséquence pour l’éolien ? Une augmentation mécanique de sa production. Les experts estiment que la production d’énergie éolienne devrait augmenter de 3% par décennie à l’avenir.

Au global, le potentiel éolien a déjà commencé à croître. Entre 2010 et 2017, il a connu une hausse de 17% au niveau mondial. Les rédacteurs du rapport soulignent que cette croissance démontre le rôle crucial de la vitesse du vent pour augmenter la capacité des l’éolien, en complément aux innovations techniques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Nouveaux espaces de travail : Spinoza dresse son bilan

    L’Observatoire Spinoza a publié, fin décembre 2019, une grande étude sur les mutations des espaces de travail. L’étude porte sur les espaces aménagés dans les entreprises, mais aussi sur les nouvelles dynamiques sociales qui s’installent au cœur de l’activité professionnelle.

le Coin ESS

  • Crédit Agricole : un prêt éco-responsable pour Prada

    Le Crédit Agricole vient de signer un prêt d’un nouveau genre avec Prada. La banque française va ainsi prêter 50 millions d’euros à la maison de luxe italienne, selon de nouveaux critères éco-responsables. Il s’agit d’un prêt d’un genre nouveau.