Egalité hommes/femmes : encore beaucoup de progrès à faire

  • Publié le: lundi 23 novembre 2015

Le rapport annuel de l’ONG Global Gender Gap a été publié la semaine dernière, faisant état de la progression dans le monde en matière d’égalité hommes/femmes. Et si le rapport note des améliorations dans certains domaines, l’écart entre les hommes et les femmes dans la vie politique et le monde du travail reste très prononcé.

Depuis 2006, le salaire moyen annuel des femmes a presque doublé, passant de 6 000 dollars en 2006 à 11 000 dollars en 2015. Mais il reste loin derrière celui des hommes : 11 000 dollars en 2006 et 21 000 dollars en 2015. Sur le marché du travail, les femmes occupent 75% des emplois qualifiés, mais elles ne sont plus que 28% à occuper un poste de cadres. D’ailleurs, les femmes sont très peu représentées dans les conseils d’administration des entreprises. Une faiblesse qui se retrouve en politique : sur les 145 pays du classement, les femmes ministres ne sont que 18%, et les femmes députées représentent 19%.

Parmi les points encourageants, on remarque que les femmes représentent presque 50% des élèves à l’université. Et 50% des pays étudiés ont déjà élu une femme en tant que chef d’état.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Les énergies renouvelables séduisent la grande distribution

    En France, les enseignes de grande distribution multiplient les initiatives pour déployer les énergies renouvelables. Grâce aux nouvelles technologies qui favorisent l’auto-consommation, les enseignes investissent désormais dans une électricité bas-carbone. Les grandes enseignes de la distribution veulent, elles aussi, faire

le Coin ESS

  • Le financement participatif progresse en France

    D’après le dernier bilan de l’association Financement Participatif France, la finance responsable progresse en France. Les investisseurs français ont encore été plus nombreux en 2019 à y adhérer. Un élan qui s’explique en partie par l’engouement autour des énergies renouvelables.