Interdiction des cultures OGM en France

  • Publié le: mercredi 23 septembre 2015

C’est une décision qui va rassurer les consommateurs français : l’Assemblée Nationale a récemment voté la transposition des dernières règles européennes en matière de culture d’OGM. Concrètement, ce vote donne le pouvoir au gouvernement français de refuser la mise en culture d’Organismes Génétiquement Modifiés dans l’Hexagone.

Avec cette nouvelle disposition, les pouvoirs publics vont pouvoir faire respecter la volonté de la population française, largement hostile à la culture d’OGM. Car désormais, même si l’Autorité Européenne de Sécurité des Aliments autorise la mise en culture de tels aliments, la France peut refuser d’être inclus dans la zone de culture. Un pouvoir qui a tout de suite été utilisé par Stéphane Le Foll (ministre de l’agriculture) et Ségolène Royal (ministre de l’écologie) pour demander à la Commission Européenne de retirer la France de la liste des pays susceptibles d’accueillir les maïs OGM autorisés ou en passe de l’être.

Cette position à l’égard des OGM est largement partagée par les autres pays européens puisque seuls trois d’entre eux ont accepté la culture de maïs OGM. Une frilosité qui s’explique en partie par la méfiance des consommateurs européens envers ses produits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • RSE et développement durable : AGS s’engage

    AGS s’engage depuis de nombreuses années en faveur de la responsabilité sociale et du développement durable. Le groupe familial, spécialisé dans les déménagements internationaux, est signataire depuis 2009 du Pacte Mondial des Nations Unies (Global Compact), un texte promouvant la

le Coin ESS

  • Les alternatives au Black Friday s’organisent

    Le secteur du commerce prépare le Black Friday. Vendredi 23 novembre, cette journée de promotions générales aura lieu sur le web et dans les magasins physiques. Plutôt que de surfer sur cette tendance, quelques entreprises en profitent pour mettre sur