La Conciergerie Solidaire en plein essor

  • Publié le: mercredi 23 mai 2018

Jeune pousse de l’économie sociale et solidaire, la Conciergerie Solidaire lance actuellement une levée de fonds afin de se développer. Depuis son lancement, elle a séduit le public grâce à la mise en valeur de partenaires engagés dans une démarche éco-responsable.

Le projet de Conciergerie Solidaire a été lancé en 2011 à Bordeaux. A l’époque, l’économie sociale et solidaire manque encore de visibilité en France. Pourtant, la startup parvient à séduire le public grâce à son concept original : une carte de services à la personne, allant de la garde d’enfants au service de pressing en passant par la gestion de flottes de véhicules. La différence avec une conciergerie classique : la Conciergerie Solidaire ne mobilise que des partenaires locaux engagés dans une démarche respectueuse de l’environnement. Une idée qui a rapidement fait mouche auprès des consommateurs, de plus en plus sensibles aux arguments en faveur des circuits courts. L’initiative séduit également plusieurs grandes sociétés comme Thales et Orange qui font appel aux services de la conciergerie solidaire pour certains services.

En l’espace de sept années d’existence, la Conciergerie Solidaire s’est développé pour être présent dans plusieurs grandes villes de France : Paris, Lyon, Limoges… Mais désormais l’entreprise compte passer à la vitesse supérieure : elle a lancé une levée de fonds afin de rassembler 1 million d’euros. L’objectif est double : financer une quinzaine de nouvelles implantations sur le territoire, mais aussi investir dans le développement digital afin de mesurer l’impact social de son travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • RSE et marchés publics : les liaisons dangereuses ?

    Depuis quelques années, les critères RSE ont été mis en avant par le code de la commande publique. Le texte insiste ainsi pour que les implications sociales et environnementales pèsent dans le choix des entreprises aux appels d’offre pour des

le Coin ESS

  • La finance durable s’invite dans les discussions du G7

    Alors que la France assure la présidence du G7, un nouveau sujet fait son apparition dans les débats : la finance durable. Le gouvernement français souhaite l’inscrire à l’ordre du jour. Le but : rendre le capitalisme plus durable. Chantilly