Carrefour, déterminé à gagner le marché bio

  • Publié le: mercredi 23 mars 2016

L’enseigne est depuis longtemps déjà implantée sur le segment des produits bio. Elle compte déployer une stratégie d’envergure en 2016 pour conforter sa position de premier distributeur généraliste de produits bio en France.

Carrefour et les produits bio, c’est une histoire qui date de 1992 avec le lancement de la boule de pain bio, la première du genre à être distribué dans des supermarchés généralistes. Depuis, le distributeur français a développé son offre en augmentant les catégories de produits et le nombre de références en magasin. Carrefour propose aujourd’hui 5 000 références de produits bio à la vente, dont 1 800 sont distribuées sous ses différentes marques. Une réussite qui s’est concrétisée par l’ouverture d’un premier magasin Carrefour Bio en 2013.

La semaine dernière, Carrefour a dévoilé son projet de déploiement pour 2016. Avec une campagne publicitaire multimédia dédiée au bio et l’ouverture de nouveaux magasins Carrefour Bio à Paris, l’entreprise affiche son ambition de garder la tête d’un secteur en pleine expansion. La consommation de produits bio ne cesse d’augmenter en France et représente un enjeu économique de taille pour les distributeurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Prada renforce sa stratégie RSE avec un conseil consultatif

    La marque de luxe italienne Prada a annoncé qu’elle allait se doter d’un nouvel organe RSE en interne. Ce futur conseil consultatif devra piloter des initiatives pour assurer une meilleure représentation de la diversité au sein de l’entreprise et dans

le Coin ESS

  • Les frigos solidaires ont trouvé leur place

    En l’espace d’un an seulement, le concept des frigos solidaires a séduit les français. On en compte déjà une vingtaine sur l’ensemble du territoire. Et leur nombre va encore augmenter dans les prochains mois. Tout est parti d’une idée simple.