L’Alsace soutient activement le financement participatif

  • Publié le: mardi 22 septembre 2015

C’est l’un des grands préceptes du développement durable : il faut penser global et agir local. La région Alsace l’a bien compris, qui a mis en place la plateforme Alsace Innovation entièrement dédiée au crowdfunding pour des projets alsaciens.

Pour l’instant les projets ne sont pas nombreux, mais ils trouvent rapidement leur financement. La plateforme fait elle-même le tri entre les entreprises pour être sûre de proposer les projets les plus aboutis. Pour les autres, Alsace Innovation propose de les aider à monter le meilleur dossier possible afin d’attirer plus efficacement les financements. Du côté des investisseurs, le montant du don est libre et s’effectue par virement bancaire sur la plateforme. En contrepartie, le donneur reçoit un cadeau décidé à l’avance par l’entreprise.

Derrière cette visibilité offerte aux nouvelles initiatives commerciales, il y a aussi la volonté de mettre en avant le dynamisme des entreprises de la région. Pour le public qui souhaite donner de l’argent aux différents projets, c’est aussi le moyen de participer activement à l’essor économique de sa région tout en saluant des projets porteurs d’avenir.

Source : Plateforme Alsace Innovation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • RSE : Hub One obtient la médaille d’or EcoVadis

    Hub One, opérateur de technologies digitales pour les entreprises, a obtenu la médaille d’or EcoVadis pour sa performance RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises). Avec une note de 74/100, le groupe dirigé par Guillaume de Lavallade améliore de 4 points son

le Coin ESS

  • Crédit Agricole : un prêt éco-responsable pour Prada

    Le Crédit Agricole vient de signer un prêt d’un nouveau genre avec Prada. La banque française va ainsi prêter 50 millions d’euros à la maison de luxe italienne, selon de nouveaux critères éco-responsables. Il s’agit d’un prêt d’un genre nouveau.