Les gouverneurs américains en route vers la transition énergétique

  • Publié le: lundi 22 février 2016

Un accord passé entre plusieurs gouverneurs américains vient de court-circuiter les efforts de Barack Obama pour déployer une politique environnementale ambitieuse. Les gouverneurs souhaitent mettre en place des mesures visant à promouvoir les énergies alternatives dans leurs états respectifs.

Alors que le Clean Power Plan voulu par le président Obama est toujours au point mort, les gouverneurs ont décidé de reprendre en main la question du climat plutôt que de laisser la question être traitée au niveau fédéral. Ils sont ainsi dix-sept à avoir initié et signé un accord historique ayant pour but le développement des énergies alternatives. Ce Governors’ Accord for a new future energy est un effort bipartite voulu par des gouverneurs républicains et démocrates. Il liste une série de mesures que les gouverneurs s’engagent à mettre en œuvre : le développement des énergies propres, la diversification de la production énergétique, la modernisation des infrastructures…

Cet accord est une preuve d’autant plus forte de l’engagement des hommes politiques américains en faveur de la transition énergétique qu’il a notamment été signé par Rick Snyder, le gouverneur républicain du Michigan, gros état industriel et siège des constructeurs automobiles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Le Crédit Agricole s’engage pour les droits humains

    Le 31 juillet dernier, le groupe Crédit Agricole a signé un accord-cadre international avec UNI Global Union. Cet accord vise à renforcer les engagements du groupe en ce qui concerne le respect et la défense des droits humains, mais aussi

le Coin ESS

  • La finance durable s’invite dans les discussions du G7

    Alors que la France assure la présidence du G7, un nouveau sujet fait son apparition dans les débats : la finance durable. Le gouvernement français souhaite l’inscrire à l’ordre du jour. Le but : rendre le capitalisme plus durable. Chantilly