L’Oréal innove pour réduire la consommation d’eau

  • Publié le: vendredi 21 décembre 2018

Depuis plusieurs années, le groupe de cosmétiques français L’Oréal est engagé dans une démarché RSE. Pour son nouveau projet, le groupe s’est associé à une start-up suisse. Le but : réduire la consommation d’eau pendant les shampoings.

Réduire la consommation d’eau est devenu l’un des axes de RSE privilégiés par de nombreuses entreprises, notamment dans le secteur des cosmétiques. L’Oréal a déjà fait de la réduction de la consommation d’eau l’un de ses buts pour sa stratégie RSE en interne. Ses chaînes de production nécessitent moins d’eau pour la fabrication des produits.

L’Oréal va encore plus loin. Le groupe français souhaite réduire la consommation d’eau pendant les shampoings, notamment pour les salons de coiffure. L’Oréal s’est donc associé à Gjosa, une start-up suisse. L’entreprise a mis au point un nouveau pommeau de douche. Ce dernier est capable d’optimiser le jet de l’eau pour limiter la quantité d’eau nécessaire au lavage des cheveux. Il est associé à un nouveau shampoing mis au point par L’Oréal. Plus facile à rincer, ce shampoing requiert moins d’eau pendant le lavage.

D’après les premiers chiffres communiqués par L’Oréal, les résultats sont excellents. Lors d’un shampoing normal, il faut compter en moyenne 8 litres d’eau par minute. Avec le nouveau pommeau associé au shampoing L’Oréal, cette consommation est réduite à 1,5 litre par minute.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Le Crédit Agricole s’engage pour les droits humains

    Le 31 juillet dernier, le groupe Crédit Agricole a signé un accord-cadre international avec UNI Global Union. Cet accord vise à renforcer les engagements du groupe en ce qui concerne le respect et la défense des droits humains, mais aussi

le Coin ESS

  • La finance durable s’invite dans les discussions du G7

    Alors que la France assure la présidence du G7, un nouveau sujet fait son apparition dans les débats : la finance durable. Le gouvernement français souhaite l’inscrire à l’ordre du jour. Le but : rendre le capitalisme plus durable. Chantilly